Des clowns redonnent le sourire aux enfants malades

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 23 novembre 2023


Les clowns de l’association Le Rire médecin interviennent à l’hôpital Louis-Mourier de Colombes pour apporter un peu de légèreté et de joie aux enfants, aux parents et aux soignants de l’unité de pédiatrie. Leur présence est un véritable soulagement pour tous ceux qui sont confrontés à la maladie et à l’hospitalisation. En déambulant dans les chambres, ils parviennent à mettre des sourires sur les visages et à créer un moment de détente et de distraction pour chacun.

Des clowns redonnent le sourire aux enfants malades à l’hôpital

Au cœur de l’agitation des professionnels de santé dans les hôpitaux, les clowns Kratère et Mistral se distinguent par leurs nez rouges. Vêtus de costumes vifs, ils se rendent dans les services pédiatriques de l’hôpital Louis-Mourier à Colombes, dans un établissement de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). En France, 135 clowns professionnels œuvrent pour offrir des moments de bonheur aux enfants hospitalisés, soit environ 90 000 enfants par an. Dans ce contexte, l’association Le Rire médecin lance une nouvelle campagne intitulée « On soigne mieux un enfant heureux » le mercredi 22 novembre.

Un sourire qui touche les enfants

Mistral, lors de sa visite à l’hôpital Louis-Mourier, est déjà connu par un adolescent alité et perfusé. Ce dernier apprécie la visite des clowns malgré sa peur initiale, les trouvant drôles et amusants. Les clowns Kratère et Mistral prennent également le temps de divertir les tout-petits, de jouer et de rire avec eux, même s’ils sont atteints de maladies telles que la tuberculose ou la bronchiolite. Cette présence divertissante apporte un soulagement, comme l’exprime la maman d’un petit garçon qui trouve du réconfort en voyant son enfant sourire et réagir positivement grâce aux clowns.

Un impact auprès de tous les acteurs de santé

Le passage des clowns redonne également le sourire aux soignants. En effet, depuis déjà trente ans, ces clowns parcourt les couloirs de l’hôpital Louis-Mourier, apportant du réconfort et de la distraction pour les enfants. Le chef du service de pédiatrie, Romain Basmaci, témoigne des effets positifs sur les enfants, qui arrivent à mieux supporter leurs hospitalisations grâce à la présence des clowns. Les gestes médicaux et les processus douloureux deviennent plus faciles à accepter, aidant à développer des repères pour les enfants régulièrement hospitalisés pour des maladies graves.

clown

Une mission qui vise à offrir plus que du divertissement

Pour les clowns Kratère et Mistral, leur mission va au-delà de simplement amuser les enfants. Clémence, alias Kratère, évoque une victoire lorsqu’ils parviennent à offrir un moment différent de l’environnement hospitalier. Gaëlle, derrière le nez rouge de Mistral, compare sa mission à « mettre les doigts dans la prise ». En effet, le but de la présence de ces clowns n’est pas seulement de divertir, mais bien de redonner du bonheur et de la légèreté aux enfants malades.

Cette présence bienfaisante est un soutien essentiel pour les enfants hospitalisés et leurs familles. Ainsi, les clowns professionnels au service des enfants malades contribuent à améliorer le quotidien dans un contexte médical difficile.