Incendie mortel au CHU de Limoges : le ministre de la Santé sur les lieux

Philippe DONNART

Incendie mortel au CHU de Limoges


Le Directeur Général de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France, Aurélien Rousseau, exprime sa solidarité envers les familles affectées par la situation difficile ainsi qu’envers le personnel de l’établissement. En effet, suite à l’événement tragique survenu, 26 patients ont dû être transférés vers d’autres services de l’hôpital afin de garantir leur bien-être et leur sécurité. Cela représente un défi organisationnel pour l’équipe médicale en charge de superviser ces déplacements et de s’assurer que les soins nécessaires sont maintenus pendant cette période délicate.

Incendie meurtrier au CHU de Limoges : Un homme décède et plusieurs victimes hospitalisées

Un incendie survenu au Centre Hospitalier Universitaire de Limoges a causé la mort d’un homme de 53 ans et a laissé deux autres patients blessés en état d’urgence relative. De plus, une femme de 89 ans, hospitalisée en soins palliatifs, est décédée quelques heures plus tard, bien que la direction du CHU déclare ne pas savoir si son décès est lié à l’incendie.

Incendie mortel au CHU de Limoges

Afin de garantir leur sécurité, 26 patients, y compris la femme décédée, ont été transférés dans d’autres services de l’hôpital.

Aurélien Rousseau, ministre de la Santé, s’est rendu sur les lieux pour évaluer la situation. Il a exprimé sa gratitude envers les équipes médicales, les personnels de sécurité incendie, les policiers et les pompiers pour leur courage et leur intervention décisive dans cette tragédie.

Le ministre a également adressé ses condoléances aux victimes, à leurs familles et au personnel de l’hôpital, tout en les remerciant pour leur mobilisation qui a permis d’éviter un bilan encore plus lourd.

Une réorganisation nécessaire

Onze membres du personnel et cinq policiers ont été incommodés par les fumées dégagées lors de l’incendie. Malgré tout, l’activité de l’hôpital ne sera pas perturbée, bien que certaines opérations devront être reprogrammées.

Les premières indications montrent que l’incendie s’est déclaré vers 2h45 dans la nuit du vendredi au samedi. Une équipe de quarante pompiers s’est dépêchée sur les lieux pour maîtriser rapidement les flammes.

Le CHU de Limoges affirme qu’à ce stade, aucune information ne permet de déterminer l’origine de l’incendie. Celui-ci aurait pris dans la chambre d’un patient du service de chirurgie digestive, situé au deuxième étage de l’aile B de l’hôpital.

Afin de gérer au mieux cette situation d’urgence, le CHU a mis en place une cellule de crise institutionnelle et a déclenché la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP). Une hotline a également été mise en place pour fournir des informations aux familles, joignable au 05 55 05 60 51.