Lait sans lactose : un marché en plein essor

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 28 novembre 2023


En France, environ 20% des consommateurs optent pour du lait sans lactose. Cette alternative plus coûteuse suscite des interrogations : est-elle réellement meilleure pour la santé ? Comment est-elle produite ? Les journalistes du JT de 20h ont mené l’enquête pour répondre à ces questions.

Le lait sans lactose en plein essor dans les magasins français

Le lait sans lactose connait actuellement un succès en hausse dans les rayons des supermarchés, avec une consommation par un Français sur cinq. Selon le directeur d’un magasin parisien, les ventes de produits sans lactose ont augmenté de 8% cette année malgré des prix plus élevés. Deux géants du secteur, Candia et Lactel, ont été contactés pour expliquer ces écarts de prix, mais ils ont refusé de répondre aux sollicitations.

Un procédé technique coûteux

Candia justifie les prix plus élevés du lait sans lactose en expliquant que le processus pour retirer le lactose est coûteux. En effet, les industriels prennent du lait classique et y ajoutent de la lactase, une enzyme déjà présente dans notre intestin. Cette enzyme va casser les molécules de lait en deux, permettant ainsi de les digérer plus facilement. Ce processus a un coût qui se répercute sur le prix final du produit.

Quel impact sur la santé ?

Karine De La Rouère, diététicienne-nutritionniste, déclare ne recommander le lait sans lactose qu’à une partie de ses patients, notamment ceux qui souffrent d’intolérance au lactose. En effet, en France, entre 4 et 10% de la population serait intolérante au lactose. Ainsi, pour cette catégorie de personnes, le lait sans lactose représente une alternative leur permettant de consommer des produits laitiers sans subir les effets négatifs de l’intolérance au lactose.

Le succès croissant du lait sans lactose dans les supermarchés français semble donc être lié à une demande croissante de la part des consommateurs en quête d’alternatives au lait traditionnel. Les prix plus élevés de ces produits semblent donc être justifiés par le coût du processus de fabrication et la rareté des matières premières utilisées. En outre, les recommandations de professionnels de la santé pour une consommation ciblée renforcent l’idée que le lait sans lactose est désormais une option à part entière dans l’alimentation des personnes intolérantes au lactose.