Loi « bien vieillir » : ce que propose l’Assemblée nationale

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 23 novembre 2023


La proposition de la majorité présidentielle pour le plan « bien vieillir » inclut des mesures visant à combattre la solitude des personnes âgées.

Un plan ambitieux pour l’autonomie des personnes âgées

Le gouvernement a dévoilé le premier volet d’un plan visant à favoriser le bien vieillir et à prévenir la perte d’autonomie chez les personnes âgées. Parmi les mesures prévues, on trouve la création d’une conférence nationale de l’autonomie chargée d’élaborer une politique de prévention. De plus, au niveau des départements, il est prévu la mise en place d’un interlocuteur unique pour faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.

bien-vieillir

Mieux signaler les actes de maltraitance

Un des axes du plan consiste en la création d’un dispositif d’alerte destiné à recueillir les signalements d’actes de maltraitance envers les personnes âgées. Ce dispositif aura pour mission d’étudier les signalements reçus et de prévenir la justice si besoin. Par ailleurs, en ce qui concerne l’isolement, le plan prévoit de faciliter l’identification des personnes âgées isolées par les services sociaux et sanitaires. De plus, les familles des résidents en EHPAD pourraient se voir accorder le droit de rendre visite à leurs proches, un droit qui pourrait être inscrit dans la loi suite à la suspension des visites pendant la crise du Covid-19, vécue comme un traumatisme pour les familles.

Toutes ces mesures visent à améliorer la qualité de vie des personnes âgées et à les aider à conserver leur autonomie le plus longtemps possible. Il s’agit d’un plan ambitieux qui montre la volonté du gouvernement de prendre en compte les besoins spécifiques des personnes âgées et de garantir leur bien-être.