Sanofi : 2 milliards d’économies, fin de Santé Grand Public

Philippe DONNART

recherche-traitements-innovants

Maj le 30 octobre 2023


Le plan d’économies en France affecte les deux sites de production, ce qui entraîne une suppression de 1 600 emplois.

Sanofi veut se séparer de son activité des médicaments sans ordonnances pour se concentrer sur la recherche de traitements innovants.

Sanofi, entreprise pharmaceutique française, prévoit de se désengager de son activité dédiée aux médicaments sans ordonnances tels que le Doliprane. L’objectif de cette décision est de recentrer l’entreprise sur son cœur de métier, à savoir la recherche et développement de traitements innovants ainsi que de vaccins pour les patients. Pour ce faire, Sanofi envisage d’introduire cette activité en bourse.

Cette réorientation stratégique est motivée par la volonté de Sanofi de se concentrer sur les domaines où elle excelle et où elle peut apporter une réelle valeur ajoutée. En se séparant de l’activité des médicaments sans ordonnances, l’entreprise pourra allouer davantage de ressources et de financements à la recherche et au développement de solutions thérapeutiques innovantes.

Cette restructuration concernera les deux sites de production de Sanofi en France, situés à Lisieux (Calvados) et à Compiègne (Oise). Elle entraînera la suppression de 1 600 emplois, mais cette réorganisation n’aura lieu qu’à partir du quatrième trimestre de 2024, après consultation des partenaires sociaux.

recherche-traitements-innovants

Le plan de Sanofi ne se limite pas à cette séparation, mais vise également à réaliser des économies de deux milliards d’euros d’ici 2025. L’entreprise affirme que la majeure partie de ces économies sera réallouée au financement de l’innovation, qui est considéré comme le moteur de croissance de l’entreprise.

Cependant, cette décision a suscité la colère des syndicats, qui voient cette réorganisation comme un énième plan d’économies entraînant une diminution des effectifs. Jean-Louis Peyren, coordinateur de la CGT Sanofi, dénonce cette situation en soulignant que Sanofi a déjà réduit ses effectifs de manière significative au cours des dernières années. Entre 2008 et 2023, le nombre d’employés en contrat à durée indéterminée (CDI) chez Sanofi en France est passé de 27 500 à moins de 19 900.

Les syndicats et la direction de Sanofi se sont réunis pour la première fois le vendredi 27 octobre afin de discuter de ces projets de réorganisation. Les discussions entre les deux parties sont en cours et devraient se poursuivre dans les prochains mois.

En résumé, Sanofi souhaite se concentrer sur son activité principale de recherche et développement de traitements innovants et de vaccins, ce qui l’amène à se séparer de son activité des médicaments sans ordonnances. Cette décision aura des conséquences sur les sites de production de l’entreprise en France et entraînera la suppression de nombreux emplois. Sanofi prévoit également de réaliser des économies pour financer davantage l’innovation, mais cette décision est contestée par les syndicats qui craignent une diminution des effectifs.