Défiscalisation immobilière : comment fonctionne la défiscalisation par le biais de l’immobilier ?

Philippe DONNART

Updated on:

Nous l’avons tous remarqué que les dépenses quotidienne ne cessent d’augmenter et que afin de subvenir aux besoins quotidiens et surtout ceux des enfants vous vous retrouvez à vous priver de tant de chose mais en plus de cela vous êtes soumis à l’impositions.

Voici quelques lois de la défiscalisation immobilière :

  • La loi pinel avec un taux de défiscalisation minimale de 12%. et celle ci concerne d’autant plus les investissement en immobilier neuf
  • La loi Malraux avec un taux de défiscalisation minimale de 30%. Tandis que cette loi concerne l’investissement en immobilier ancien après rénovation.
  • La loi Censi Bouvard.
  • La loi SCPI.
  • La loi de Location Meublée Non Professionnel et Location Meublée Professionnel.

Votre guide de défiscalisation !

Des spécialistes en finance ont étudié pour votre bien être différentes méthodes qui ont pour but de vous faire profiter d’un taux de défiscalisation important, parmi ces nombreuses méthodes les plus connues et les plus qualifiées sont celle de la défiscalisation par le biais de l’immobilier.

Stratégies Avancées pour Maximiser Votre Défiscalisation Immobilière

defiscalisation

Il est indéniable que la pression fiscale peut être accablante, surtout lorsque vous avez des responsabilités familiales. Cependant, il existe des stratégies avancées pour optimiser votre défiscalisation au-delà des lois traditionnelles comme la loi Pinel ou la loi Malraux. Ces méthodes peuvent vous aider à économiser de manière significative et à investir dans des actifs qui vous offrent un retour sur investissement attrayant.

Une option souvent négligée est l’investissement dans les DOM-TOM. Les lois Girardin et Paul permettent une réduction d’impôt allant jusqu’à 50% pour les investissements dans les départements et territoires d’outre-mer. Cela encourage le développement économique de ces régions tout en offrant des avantages fiscaux considérables aux investisseurs.

Le crowdfunding immobilier est une autre avenue qui gagne en popularité. Cette méthode vous permet de participer à des projets immobiliers d’envergure sans avoir à investir une grande somme d’argent. Les plateformes de crowdfunding offrent souvent des taux de rendement élevés et des avantages fiscaux, notamment en matière de plus-values et de réductions d’impôts.

Si vous êtes entrepreneur, envisagez de créer une Société Civile Immobilière (SCI). Une SCI vous permet de détenir des biens immobiliers de manière plus flexible et offre des avantages en matière de transmission et de gestion du patrimoine. De plus, elle ouvre la porte à des stratégies de défiscalisation plus sophistiquées, telles que le démembrement de propriété.

Le leasing immobilier est une autre option qui peut être particulièrement avantageuse pour les entreprises. En louant un bien plutôt qu’en l’achetant, vous pouvez déduire les paiements de loyer de vos revenus imposables, ce qui peut entraîner des économies d’impôt substantielles.

Enfin, ne négligez pas les avantages fiscaux liés à l’efficacité énergétique. Investir dans des améliorations écoénergétiques pour vos propriétés peut vous qualifier pour des crédits d’impôt et des subventions, en plus de réduire vos coûts opérationnels à long terme.

Il est crucial de consulter un conseiller fiscal spécialisé en immobilier pour évaluer les meilleures options pour votre situation personnelle. Les lois fiscales sont complexes et en constante évolution, et un conseil professionnel peut vous aider à naviguer dans ce labyrinthe pour maximiser vos économies.