Comment le savon élimine-t-il les microbes ?

Épilateur lumière pulsée : Comment s’épiler ?

L’épilateur à lumière pulsée est aujourd’hui la meilleure technologie...

Comment stimuler la concentration des enfants?

Comment aider un enfant à se concentrer? La concentration, ça...

Améliorer son sommeil : pourquoi faut-il ne pas trop boire d’eau ?

Pour votre santé évitez l'alcool avant de vous coucher....

Tondeuse barbe : Une tondeuse parfaite ?

Il faut avoir en tête que la tondeuse est...

Lunettes : un changement de look

Aujourd’hui, nous allons parler de lunettes de vue !...

Maj le 18 juillet 2022

Le savon est un produit utilisé par tout le monde pour se laver les mains. Il a été démontré que le savon élimine les microbes.
Le savon est un produit nécessaire dans notre quotidien?

Savon et bactéries

Le savon permet aux bactéries de glisser, mais attention, cela ne signifie pas qu’elles disparaissent. Les bactéries et autres microbes sont partout dans la nature, notamment sur notre peau, et elles ont besoin de se nourrir et de respirer. Pour cela, elles ont des membranes cellulaire composées de lipides (graisse). Ces membranes sont comme une coque qui protège les bactéries. Or, le savon est composé de particules chargées positivement et négativement, c’est ce qu’on appelle des tensioactifs. Ces molécules chargées s’agglutinent en présence d’eau et forment un film. Ce film est comme une sorte de colle qui permet de piéger les bactéries et autres microbes, et ainsi de les éliminer.
Le savon est donc un produit qui empêche les bactéries de se fixer à la peau et de causer des infections.

Les savons antibactériens sont conçus spécifiquement pour tuer les bactéries. Cependant, ils ne détruisent pas les champignons et autres microbes présents sur notre peau. Ils sont donc inefficaces contre la plupart des infections cutanées, comme le pied d’athlète, la teigne ou l’acné.

La vidéo qui vous explique tout sur le savon

Comment utiliser le savon pour tuer les bactéries?

Il existe des savons antibactériens qui ne contiennent pas de détergents chimiques, mais plutôt des huiles essentielles. Ces savons sont souvent faits de glycérine (qui n’est ni un agent nettoyant ni un agent moussant), et ils sont conçus spécifiquement pour combattre les bactéries. Ils ne tuent donc pas les champignons ou les autres microbes présents sur notre peau, mais empêchent seulement qu’ils se fixent à elle, comme le font les gels douche et les shampoings.
Les savons antibactériens peuvent être utilisés comme un gel douche ordinaire, pour laver la peau en douceur après le rasage ou le démaquillage, ou comme un produit de nettoyage à appliquer directement sur la peau. On peut aussi les utiliser pour faire sa toilette intime, car ils sont conçus pour tuer les champignons présents dans cette région.

Comment choisir son savon antibactérien?

Il faut savoir que tous les savons antibactériens ne tuent pas les mêmes types de bactéries. Par exemple, certains d’entre eux peuvent tuer les staphylocoques dorés (responsables de la plupart des infections cutanées), mais non le SARM (une bactérie souvent présente sur les cathéters et dans le sang).
Le choix de son savon antibactérien est donc un compromis entre le type de bactéries à combattre et l’effet recherché. En général, on choisira un savon qui contient une concentration élevée d’huiles essentielles , comme l’origan, l’arbre à thé ou le clou de girofle.
Les gels douches et les shampoings antibactériens sont généralement vendus dans des flacons de 200 ml. Certains contiennent également un agent moussant qui peut être utilisé pour ajouter une texture plus riche au produit. Les savons antibactériens sont souvent présentés dans des contenants d’une taille plus pratique que celle des gels douche classiques.

Il existe deux types de formules antibactériennes :
Les savons bactéricides (qui tuent les bactéries)
Les savons bactériostatiques (qui inhibent la croissance bactérienne).

Certains savons bactéricides peuvent contenir des substances comme de l’alcool ou du parfum. Ils ne sont pas efficaces contre les bactéries résistantes aux antibiotiques, mais sont souvent utilisés par souci d’esthétisme ou pour masquer une odeur désagréable.
Les shampoings et gels douches contenant un savon antibactérien ne doivent pas être utilisés plus de deux fois par semaine.
Les savons bactéricides sont efficaces contre les bactéries responsables des maladies infectieuses et des affections cutanées, comme le staphylocoque ou la salmonelle. Ces produits sont généralement plus chers que les savons ordinaires.
Les savons bactériostatiques peuvent être utilisés sur les peaux normales et sèches. Ils ne sont pas aussi efficaces que les savons bactéricides pour prévenir une infection cutanée, mais ils peuvent réduire l’inflammation lorsqu’ils sont appliqués régulièrement sur la peau.
Certains savons bactéricides peuvent contenir un agent moussant qui est utilisé pour ajouter une texture plus riche au produit. Les gels douches et les savons antibactériens contiennent souvent un agent moussant.
Les produits antiseptiques contenant des huiles essentielles sont utilisés sur la peau et les cheveux pour tuer ou inhiber la croissance des bactéries et champignons, mais ils n’agissent pas aussi efficacement que les désinfectants chimiques classiques contre les bactéries résistantes aux antibiotiques.
Il est préférable de se laver le visage et le corps avec un savon antibactérien, car les savons antibactériens ne sont pas aussi efficaces que les savons normaux pour prévenir la croissance des bactéries.
Les produits contenant un agent moussant comme l’alcool peuvent être utilisés sur la peau sèche ou irritée, mais ils ne doivent pas être appliqués fréquemment sur les cheveux.
La peau sensible doit également éviter les savons bactéricides et bactériostatiques, car ils peuvent provoquer une irritation cutanée chez certaines personnes.
Les produits antiseptiques ne doivent pas être utilisés sur les bébés ou les jeunes enfants, en particulier ceux qui sont atteints d’infections cutanées bactériennes, car cela peut entraîner des infections graves ou une aggravation des symptômes.
Les savons antibactériens ne doivent pas être utilisés par les personnes allergiques aux produits à base de plantes et aux parfums. Ils peuvent également provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, en particulier celles souffrant d’eczéma et de dermatite.
Les savons antibactériens ne doivent pas être utilisés sur les personnes souffrant d’une maladie rénale, car ils pourraient aggraver la maladie existante.

Les effets secondaires des savons antibactériens comprennent :

  • irritation et sécheresse de la peau, des yeux et des lèvres ;
  • rougeur ou démangeaisons de la peau ;
  • démangeaisons du cuir chevelu ou éruption cutanée ;
  • réaction allergique grave (anaphylaxie).

Il est important de se rappeler que les savons antibactériens peuvent être utilisés sur la peau irritée et gercée, mais ils ne conviennent pas aux personnes qui ont des plaies ouvertes ou une peau très sèche.
Le savon agit donc en créant une sorte de couche qui permet de piéger les bactéries, tout en permettant à l’eau de les éliminer. Le savon n’élimine pas les bactéries, mais il les fait glisser avec l’eau, comme une sorte de colle au savon.

Comment le savon élimine-t-il vraiment les microbes ?

Le savon est un produit efficace pour éliminer les microbes. Cette efficacité est due au fait que le savon est composé de deux parties : une partie grasse, qui se lie aux graisses des membranes cellulaires des microbes et une partie chargée négativement, qui lui permet de se lier avec l’eau. Le savon élimine donc les microbes en éliminant leur membrane, ce qui détruit leur structure.

Comment le savon peut il éliminer les microbes ?

Le lavage des mains est l’un des moyens les plus simples et efficaces pour réduire la propagation des maladies infectieuses. Les chercheurs ont longtemps pensé que le lavage des mains tuait les germes en les arrachant des mains. Toutefois, les recherches menées sur les savons liquides ont montré que le lavage des mains élimine les germes en lésant les membranes cellulaires des microbes. Un savon liquide ordinaire est constitué d’un mélange de molécules qui sont hydrophobes (qui détestent l’eau) à une extrémité et hydrophiles (qui aiment l’eau) à l’autre. Des savonnages répétés enlèvent les microbes parce que les molécules hydrophobes pénètrent la membrane du microbe et séparent les molécules hydrophiles. Ainsi, le savon brise la membrane cellulaire du microbe, qui se dissout ensuite dans l’eau. Cependant, certains savons contiennent des agents antimicrobiens supplémentaires, tels que le triclosan, qui tue les microbes en agissant sur leur ADN. Les mains sont des nids à microbes. Un seul gramme de saleté prélevé sur la main peut contenir jusqu’à 1 000 000 de bactéries. Et les microbes peuvent survivre pendant des heures sur nos mains. En conséquence, les mains sont une source majeure de transmission de microbes à d’autres parties du corps, ainsi que de personne à personne. Les microbes peuvent être directement transmis d’une main à l’autre ou par contact avec des surfaces touchées par les mains. Lorsque vous touchez votre visage, vous courez le risque de contaminer votre nez, votre bouche et vos yeux avec des microbes. Une étude a montré que les personnes qui se lavent correctement les mains réduisent leur risque d’infection par la diarrhée de 40 à 50%, et leur risque d’infection par une maladie respiratoire de 20 à 30%. Le lavage des mains est particulièrement important pour les personnes qui ont un mode de vie sédentaire.

Il est également important pour les personnes qui ont des maladies chroniques ou qui ont un système immunitaire affaibli. Lorsque vous êtes malade, le lavage des mains fréquent et correct peut aider à vous protéger contre la propagation de votre maladie à d’autres personnes.

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles le lavage des mains est particulièrement important :

  • Avant et après avoir préparé des aliments ;
  • Avant de prendre les repas ;
  • Avant et après le soin des personnes malades, blessées ou âgées ;
  • Avant et après les soins médicaux ;
  • Après avoir utilisé les toilettes ;
  • Après avoir changé des couches ou nettoyé une personne malade ;
  • Après avoir éternué ou éternué ;
  • Après avoir touché des animaux ou leurs aliments ;
  • Après avoir manipulé des déchets ;
  • Après avoir manipulé de l’argent ;
  • Après avoir pris un soin personnel, comme se coiffer ou se brosser les dents ;
  • Avant et après la manipulation des lentilles de contact ; –