Bordeaux : nettoyage des Bassins à flot, un réquisitoire percutant contre le Port

Philippe DONNART


Il est constaté que plusieurs organisations ont décidé de mener une nouvelle campagne de nettoyage des déchets à la fois dans l’eau et aux alentours des bassins. Cette initiative intervient dans un contexte de conflit entre le port et certains résidents, notamment ceux vivant dans des péniches.

La colère monte au « Village des péniches » alors que les habitants ont décidé d’assigner le Grand Port Maritime devant le tribunal judiciaire. Les griefs sont nombreux, notamment le fait que le port a doublé la redevance d’occupation du domaine public à laquelle ils doivent s’acquitter. De plus, les habitants accusent le port d’avoir laissé leur cadre de vie à l’abandon.

Les habitants réclament chacun une somme de 25 000 euros au port en compensation de l’absence d’entretien du bassin numéro 1. Ils demandent également le remboursement de leur péniche si jamais ils sont contraints de la quitter, ainsi que 25 000 euros supplémentaires pour préjudice moral.

Dans ce contexte conflictuel, plusieurs collectifs et associations, dont le Village des péniches, ont décidé de renouveler leur opération de « grand ramassage des déchets » aux Bassins à flot. Cette opération aura lieu le samedi 14 octobre et parmi les organisateurs figurent Blonde Venus (I-Boat), Surf Rider Gironde, l’Association des usagers des bassins à flot et Défense environnement et qualité de vie aux Bassins à flot (Devbaf).

L’année dernière, lors de cette opération, les organisateurs avaient repêché, ramassé, trié et répertorié plus d’une tonne de déchets. Le constat était alarmant et depuis, de nouveaux établissements festifs ont vu le jour sans aucune aide de la mairie ou du port pour permettre l’installation de nouvelles poubelles, désormais indispensables. Le quartier est devenu extrêmement sale et l’eau est polluée par les détritus tels que les mégots, les plastiques et les gobelets, que les habitants ramassent quotidiennement avec des épuisettes.

L’objectif de cette action citoyenne collective, qui aura lieu samedi, est également de sensibiliser les clients des établissements festifs et d’alerter les autorités sur la situation du quartier. Le port n’est donc pas le seul destinataire de ce « message en acte » formulé par cette action de nettoyage, dans un quartier en plein développement mais qui connait également des dérives, selon les résidents.

En complément de cette opération de nettoyage, des associations ont lancé une vaste opération de collecte et de comptage des déchets sur l’eau ce dimanche 2 octobre. Malheureusement, la pêche a été très abondante, ce qui souligne l’ampleur du problème.

Le rendez-vous est donné à partir de 11 heures sur l’esplanade de Blonde Venus. Au-delà de l’aspect revendicatif, cet événement a également une dimension festive. Les participants sont invités à venir avec leurs « Ofni » (objets flottants non identifiés) pour le ramassage du bassin numéro 1. Ensuite, une auberge espagnole ainsi qu’un pot offert par Blonde Venus seront proposés à tous les participants. Vers 14 heures, le ramassage se poursuivra au bassin 2 avec un tri animé par les équipes de Surf Rider.

Le « Village des péniches » contre-attaque : opération de nettoyage et assignation en justice du Grand Port Maritime

Dans le cadre de leur combat contre le Grand Port Maritime, les habitants du « Village des péniches » ont décidé de passer à l’action. En plus d’assigner le port en justice pour avoir doublé la redevance d’occupation du domaine public, ils organisent une opération de « grand ramassage des déchets » aux Bassins à flot, samedi 14 octobre. Cette manifestation vise à dénoncer l’abandon de leur cadre de vie et à sensibiliser les autorités et les clients des établissements festifs sur leur situation.

L’année dernière, cette opération avait permis de récolter plus d’une tonne de déchets, témoignant de l’urgence de la situation. Malgré l’installation de nouveaux établissements festifs, la mairie et le port n’ont pas fourni d’aide pour l’installation de nouvelles poubelles, ce qui a engendré une augmentation de la saleté dans le quartier. Les habitants ramassent quotidiennement des mégots, des plastiques et des gobelets dans l’eau polluée de leur environnement.

Cette année, plusieurs collectifs et associations ont rejoint le mouvement, dont Blonde Venus (I-Boat), Surf Rider Gironde, l’Association des usagers des bassins à flot et Défense environnement et qualité de vie aux Bassins à flot (Devbaf). Ensemble, ils espèrent attirer l’attention des autorités sur leur situation précaire et obtenir justice.

En parallèle de cette opération de nettoyage, d’autres associations ont également lancé une collecte et un comptage des déchets sur l’eau, soulignant ainsi l’ampleur du problème. Le dimanche 2 octobre, des tonnes de déchets ont été sorties des Bassins à flot, mettant en évidence la nécessité d’agir rapidement pour préserver cet environnement.

Le rendez-vous est donné sur l’esplanade de Blonde Venus à partir de 11 heures. Le ramassage des déchets débutera dans le bassin numéro 1, suivi d’une auberge espagnole et d’un pot offert à tous les participants par Blonde Venus. Vers 14 heures, le ramassage se poursuivra dans le bassin 2 avec un tri animé par les équipes de Surf Rider.

Cette opération, outre son aspect revendicatif, se veut également festive, rassemblant les habitants dans leur lutte pour préserver leur cadre de vie. En assignant le Grand Port Maritime en justice et en organisant cette opération de nettoyage, ils espèrent faire entendre leur voix et obtenir réparation.