Filtration d’eau : élimination des polluants – quel choix ?

Philippe DONNART


Plus de 66% de la population française consomme de l’eau du robinet tous les jours. Les raisons sont variées, que ce soit pour le goût ou pour éviter les possibles polluants présents dans l’eau. En conséquence, les systèmes de filtration sont de plus en plus populaires dans les foyers français. Cependant, il est souvent difficile de choisir le bon système de filtration parmi la multitude d’options disponibles sur le marché. Il est essentiel de faire des recherches approfondies et de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque foyer avant de prendre une décision finale. La qualité de l’eau potable est primordiale pour la santé et le bien-être de tous.

Filtrer ou ne pas filtrer l’eau du robinet : un dilemme pour de nombreux Français

Selon une récente étude du Centre d’information sur l’eau, six verres d’eau sur dix consommés par les Français sont remplis d’eau du robinet. Malgré une confiance affichée par 80% des utilisateurs, de plus en plus de personnes choisissent de filtrer leur eau pour des raisons de goût ou de sécurité sanitaire.

Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la qualité de l’eau, en partie à cause des nombreuses analyses effectuées. On y trouve souvent des résidus de différentes substances, ce qui donne l’impression que c’est une véritable catastrophe. Pourtant, seulement 10% des résidus de pesticides que l’on retrouve chez l’homme proviennent de l’eau, les 90% restants proviennent d’autres sources de notre environnement, explique le professeur Yves Lévi, spécialiste en santé publique et membre du Haut Conseil scientifique. Malgré cette constatation, le professeur continue de boire de l’eau du robinet.

filtration-eau-elimination-des-polluants

La popularité des carafes filtrantes

Les carafes filtrantes sont devenues une option très populaire pour les ménages, en raison de leur prix abordable (environ 20 euros). En quelques secondes, l’eau passe à travers un filtre à base de charbon actif et peut être bue immédiatement. Cependant, selon l’expert français, ces carafes sont souvent fabriquées en plastique et leurs composants sont peu connus. Si les matériaux utilisés sont de mauvaise qualité, l’eau peut être contaminée et devenir dangereuse. Une étude menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation en 2017 mettait en garde contre le risque de relargage de différents contaminants (ions argent, sodium, potassium, ammonium) par les carafes filtrantes. L’agence déconseillait même d’utiliser cette eau pour les biberons.

L’efficacité du charbon actif

Le charbon actif est utilisé dans les filtres des carafes pour capturer une partie des polluants, tels que les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées (PFAS). Une étude réalisée par la Duke University en 2020 estime que ces filtres éliminent environ 73% des PFAS, mais souligne également leur manque de cohérence. Il est donc difficile de déterminer quelle marque ou quelle cartouche est la plus efficace. De plus, le charbon actif ne doit jamais être utilisé avec de l’eau chaude, car il peut relarguer les contaminants qu’il avait capturés. Il est également important de changer régulièrement le filtre pour éviter toute contamination.

L’osmose inverse : une solution radicale

La filtration par osmose inverse est une méthode plus radicale et plus coûteuse (environ 200 euros). Elle consiste à faire passer l’eau à travers des micro-membranes à très haute pression, qui retiennent toutes les particules, les métaux lourds, les contaminants chimiques, les bactéries et les virus. Cependant, cette méthode a également ses inconvénients. Elle élimine également les minéraux présents dans l’eau, ce qui donne une eau distillée qui n’est pas idéale pour la consommation. De plus, le rendement de ce dispositif n’est pas bon pour l’environnement, car il faut rejeter de six à dix litres d’eau pour chaque litre d’eau filtrée.

Les autres solutions sur le marché

Il existe de nombreuses autres solutions de filtration disponibles sur le marché, telles que les billes en céramique, le charbon japonais ou les réactivateurs d’énergie de l’eau. Cependant, l’efficacité de ces méthodes n’a pas été validée par un organisme scientifique indépendant. Il est donc important de choisir un procédé de filtration qui soit certifié conforme aux normes internationales pour garantir son efficacité.

En conclusion, la question de filtrer ou non l’eau du robinet reste un dilemme pour de nombreux consommateurs. Si certains utilisent des filtres pour améliorer le goût ou par précaution sanitaire, il est important de choisir des méthodes de filtration certifiées et de les utiliser correctement pour éviter toute contamination.