Inquiétude des salariés d’Habitat suite à la liquidation judiciaire : que va-t-il advenir de leur emploi?

Philippe DONNART

Updated on:

habitat


Selon les informations disponibles, la chaîne Habitat, qui compte près de 25 magasins dans tout le pays, devrait faire l’objet d’une liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de Bobigny le jeudi 28 décembre.

La fin annoncée d’Habitat, une enseigne de 60 ans

C’est peut-être la fin d’une enseigne vieille de 60 ans. Habitat risque de mettre la clé sous la porte, jeudi 28 décembre, au grand dam de ses salariés. « Ils vont nous donner une réponse, mais nous on sait que ce sera une liquidation judiciaire », confie l’un d’eux. Il travaille chez Habitat depuis 21 ans.

25 magasins et 65 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022

L’enseigne Habitat représente près de 25 magasins en France, son chiffre d’affaires est de 65 millions d’euros en 2022. Elle emploie 315 salariés, qui sont plus qu’inquiets. « Ce sera rupture de chaque contrat de chaque salarié et puis au revoir, c’est tout (…). J’ai commencé dans ma tête à me préparer », témoigne encore cet employé. Sauf surprise de dernière minute, le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) prononcera dans la journée la liquidation judiciaire de l’enseigne.

La marque emblématique Habitat, connue pour son mobilier contemporain et élégant, pourrait bientôt disparaître. Avec une histoire de six décennies, l’entreprise a marqué de nombreux intérieurs avec son design caractéristique et ses créations originales.

Les salariés, dont certains ont consacré des décennies de leur vie à l’entreprise, sont sous le choc de cette annonce. Beaucoup d’entre eux craignent de perdre leur emploi et se retrouver dans une situation précaire. L’incertitude pèse lourd sur leurs épaules alors que la perspective de la liquidation judiciaire se rapproche.

Fondée en 1964 par Terence Conran, Habitat a su conquérir le cœur des amateurs de design et d’ameublement. Avec ses 25 magasins répartis dans toute la France, la marque a su construire une solide réputation et fidéliser une clientèle exigeante.

Si la liquidation judiciaire est actée, ce sera un coup dur pour le secteur de l’ameublement, mais aussi pour l’ensemble des employés qui devront faire face à la perte de leur emploi. Malgré les efforts déployés pour sauver l’entreprise, il semble que la situation soit désormais irréversible.

Le tribunal de Bobigny devra donc trancher sur le sort de l’enseigne emblématique, mettant ainsi un point final à une histoire riche de 60 ans. Les passionnés de design et d’ameublement contemporain devront alors se tourner vers d’autres enseignes pour combler le vide laissé par la possible disparition de Habitat.