Un geste solidaire à La Rochelle : un nouveau voilier offert au voisin naufragé!

Philippe DONNART


Le 29 septembre dernier, le voilier nommé « Mermaid » a sombré aux Minimes, entraînant avec lui Pierre David-Schot, un homme âgé de 82 ans qui vivait à bord. La communauté des plaisanciers de La Rochelle ne s’est pas laissée abattre par cette tragédie et a immédiatement fait preuve d’une grande solidarité. Douze voisins du ponton 42 ainsi que six autres plaisanciers de la région se sont mobilisés rapidement afin de lui venir en aide. Grâce à leur générosité et à leur mobilisation, ils ont pu rassembler les fonds nécessaires pour lui acheter un nouveau voilier en seulement trois jours.

Des plaisanciers se mobilisent pour aider Pierre David-Schot à récupérer un nouveau voilier après avoir perdu le sien dans un naufrage. Ces 18 plaisanciers, dont Sylvain, Gérard, Alice, Olivier, Hervé et Xavier, ont collectivement décidé d’aider Pierre en se cotisant pour lui offrir un nouveau bateau. Ils ont préféré rester anonymes et ne pas figurer dans le journal ni sur la photo pour éviter toute confusion ou soupçon d’individualisme. Cette belle histoire a rapidement circulé dans le port de plaisance de La Rochelle.

« Pierrot », comme l’appellent affectueusement ses voisins, est une figure emblématique du bassin du Marillac. Cet octogénaire franco-belge, arrivé à La Rochelle en 1998, a eu une vie bien remplie. Il a exercé différents métiers tels que loueur de vélos, responsable d’un haras pour chevaux de course, gestionnaire d’un club de voile, et restaurateur, entre autres. Mais c’est sa truculence, son humour et sa bienveillance qui le distinguent. Il est aimé et apprécié de ses voisins du ponton 42, un groupe d’amis qui partage leur bonheur en dégustant du rosé.

Le naufrage de son voilier, « Mermaid », a été une épreuve difficile pour Pierre. Il s’en est sorti indemne grâce à sa réaction rapide. Le marin a été réveillé en pleine nuit par une envie pressante d’uriner causée par le rosé qu’il avait bu la veille. Il est parti sur son canot et a constaté que son bateau prenait l’eau. Malheureusement, « Mermaid » a coulé et la coque en bois moulé du ketch de 1958 n’a pas supporté la mise à sec. Pierre avait anticipé ce moment, mais il attendait une succession pour le remplacer, qui n’est jamais arrivée.

Dès que ses voisins du ponton 42 ont appris ce qui lui était arrivé, ils se sont mobilisés pour l’aider. Sylvain a proposé de le loger sur son bateau, tandis qu’Olivier a trouvé un voilier à vendre à proximité du sien. Les premiers dons ont été réunis et la négociation avec le propriétaire du bateau a été entamée. Il s’agissait d’un quillard de 7,50 mètres de 1979 appelé « Cori », qui a ensuite été rebaptisé « Pernelle ». Pierre a été invité à découvrir son nouveau bateau trois jours seulement après le naufrage de « Mermaid ». Les titres de transfert de propriété étaient prêts et il n’y avait plus qu’à signer.

L’élan de générosité ne s’est pas arrêté là. « Pernelle » a été remorqué jusqu’à l’ancien emplacement de « Mermaid » et Pierre a reçu un nouvel emplacement au bout du ponton 42. Au total, 1800 euros ont été collectés. Certains donateurs étaient des personnes inconnues de Pierre, mais cela ne l’a pas empêché de les considérer comme sa famille. Même le propriétaire de « Cori » a fait un geste en acceptant de baisser le prix du bateau.

Grâce à l’argent collecté, Pierre a pu s’installer confortablement à bord de « Pernelle » et a même pu s’offrir un nouveau réfrigérateur. Il se réjouit de pouvoir profiter à nouveau de moments conviviaux avec ses amis du ponton 42, en partageant un verre de rosé bien frais.