Zone euro : croissance historique de 5,2% en 2021

Philippe DONNART

Updated on:


En raison de la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie de Covid-19, l’économie de la zone euro a subi une contraction significative de 6,4% au cours de l’année 2020. Cette baisse marquée de l’activité économique a eu des répercussions considérables sur l’ensemble de la région, frappant durement de nombreux secteurs d’activité et mettant en difficulté de nombreuses entreprises. En effet, les mesures de confinement, les restrictions de déplacement et les fermetures d’entreprises imposées par les gouvernements ont entraîné une chute drastique de la demande et une perturbation des chaînes d’approvisionnement. Les conséquences financières de ces mesures ont été particulièrement ressenties dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du transport et du commerce de détail. Le contexte d’incertitude et d’instabilité économique a également entraîné une augmentation du chômage, une contraction des investissements et une diminution des exportations. Ainsi, la zone euro a dû faire face à l’une des pires crises économiques de son histoire récente, réclamant des mesures de relance et de soutien massives de la part des gouvernements et des institutions européennes pour tenter de limiter les dégâts et stimuler la reprise économique.

Le produit intérieur brut de la zone euro enregistre une croissance historique de 5,2% en 2021

C’est un signe du rétablissement de l’économie européenne. Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a enregistré une croissance historique de 5,2% l’an dernier, comme dans l’ensemble de l’Union européenne (UE), en ligne avec les prévisions de Bruxelles, selon une première estimation publiée lundi 31 janvier par Eurostat.

En 2020, le PIB avait enregistré une chute de 6,4% dans les 19 pays partageant la monnaie unique et de 5,9% au sein de l’Union européenne, d’après l’office européen des statistiques. Dans ses dernières prévisions de novembre, la Commission européenne avait anticipé une croissance de 5,2% en zone euro pour 2021.

Malgré cette croissance encourageante, l’économie européenne a subi un net coup de frein au quatrième trimestre de l’année. En effet, elle a été fortement affectée par la résurgence des cas de Covid-19, ce qui a entraîné de nouvelles mesures de restrictions, notamment dans l’hôtellerie et la restauration. Cette situation a donc ralenti la reprise économique.

De plus, l’économie européenne demeure à la traîne de ses rivales chinoise et américaine. Les États-Unis ont connu une croissance de 5,7% en 2021, surpassant ainsi la croissance enregistrée dans la zone euro. Quant à la Chine, elle a publié une croissance annuelle de 8,1% pour la même année, montrant ainsi sa résilience face à la crise économique mondiale.

Néanmoins, cette croissance de 5,2% reste un signe encourageant pour l’économie européenne. Elle témoigne d’une reprise progressive après une année marquée par la crise sanitaire et les mesures de confinement qui ont paralysé de nombreux secteurs d’activité.

Il est important de souligner que cette estimation est sujette à révision, car elle est basée sur des données préliminaires. Les chiffres définitifs seront communiqués ultérieurement par Eurostat.

Dans l’ensemble, cette croissance de 5,2% du PIB de la zone euro en 2021 montre que l’économie européenne est en voie de reprise, même si elle reste en retard par rapport à d’autres puissances économiques mondiales. Il faudra cependant continuer à surveiller l’évolution de la situation, notamment en ce qui concerne l’impact des nouvelles variantes du Covid-19 sur l’économie et les marchés financiers.