Alerte : Grippe aviaire, une situation inquiétante !

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 8 décembre 2023


Gilles Salvat a fait savoir qu’il avait identifié plusieurs foyers de contaminations dans l’est de la France ainsi qu’en Bretagne.

La grippe aviaire en France : une situation inquiétante

Mercredi 6 décembre, sur France Inter, Gilles Salvat, directeur général délégué de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire et alimentaire), s’est montré alarmé face à la situation de la grippe aviaire en France. Le gouvernement a également récemment relevé le niveau de risque lié à la grippe aviaire en France métropolitaine, le portant à son maximum. Cette décision a été motivée par la présence du virus chez des oiseaux sauvages en migration depuis le Nord vers le Sud, passant au-dessus du territoire français.

Propagation de la grippe aviaire en France

Gilles Salvat explique que des foyers contaminés ont été détectés dans l’est de la France et en Bretagne. Depuis la semaine dernière, quatre foyers ont été observés, dont trois dans le Morbihan et un dans la Somme, affectant des dindes qui ont contaminé des oiseaux domestiques. Ces infections ont conduit à l’abattage de ces oiseaux. Selon lui, ces dernières semaines, quelques dizaines de milliers de dindes ont été abattues.

Les canards épargnés pour le moment

Malgré la propagation de la grippe aviaire, Gilles Salvat souligne que, contrairement aux années précédentes, les canards semblent épargnés par le virus. Il espère que cela est dû à la vaccination obligatoire des canards dans les élevages de plus de 250 individus, une mesure qui a entraîné l’administration de 8 millions de premières doses et 6 millions de doses de rappel.

grippe-aviaire

Mesures de précaution et vaccination

Pour contrôler la propagation du virus, Gilles Salvat souligne l’importance de mettre les oiseaux à l’abri. Cependant, il reconnaît que cela ne suffit pas et appelle à renforcer les mesures de biosécurité. Il explique que, pour l’instant, aucune vaccination n’est autorisée en France pour les dindes, malgré l’existence de vaccins moins efficaces qui ont été testés en Italie. Le ministère de l’Agriculture estime qu’il est difficile d’autoriser la vaccination des dindes, car ces vaccins n’ont pas encore d’autorisation de mise sur le marché.

Ces préoccupations suscitent une vigilance accrue chez les autorités et la communauté agricole face à la propagation du virus de la grippe aviaire en France.