Bronchiolite : le médicament préventif en rupture, les maternités en première ligne

Philippe DONNART

Santé : le médicament préventif contre la bronchiolite pris d’assaut, des maternités priorisent


Le Beyfortus est un médicament préventif utilisé pour réduire les risques de développer une forme grave de la bronchiolite. Il est devenu extrêmement populaire auprès des jeunes parents, ce qui a conduit certaines maternités à devoir faire une sélection parmi les bébés qui y sont admis.

La France commande 200 000 doses de Beyfortus pour lutter contre la bronchiolite

En prévision de l’été, la France a passé commande de 200 000 doses de Beyfortus, un traitement préventif contre la bronchiolite, afin de couvrir les besoins de 700 000 naissances.

La bronchiolite étant une maladie respiratoire courante chez les nourrissons, le traitement est destiné à prévenir les formes graves de la maladie.

Cependant, en raison d’une épidémie très forte durant l’hiver 2022, la demande pour le traitement dépasse les prévisions et les pharmacies sont déjà en rupture de stocks.

Certaines maternités sont donc obligées de trier les bébés éligibles en fonction de critères tels que leur poids, leur environnement de vie en collectivité et leur situation de précarité.

Un traitement préventif pour réduire les formes graves de bronchiolite

Selon Christèle Gras-Le-Guen, pédiatre au CHU de Nantes et chargée du déploiement du Beyfortus en France, les bébés prioritaires pour le traitement sont les tout-petits, ceux pesant moins de 2,5 kg, ceux qui seront en contact avec d’autres enfants en collectivité et ceux vivant dans des conditions de précarité importante.

Il est nécessaire de souligner que le Beyfortus n’est pas un vaccin, mais un traitement préventif.

Selon les études, ce traitement aurait une efficacité de 85% pour réduire les formes graves de la maladie.