Le ministre de la Santé enquête sur des morts suspectes à l’hôpital de Remiremont

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 6 décembre 2023


Lundi, le ministre de la Santé prévoit de visiter l’hôpital de Remiremont, qui est actuellement confronté à de graves problèmes suite à plusieurs décès suspects. La direction de l’établissement a admis qu’il s’agit d’une situation d’échec, et une douzaine de plaintes ont été déposées à l’encontre de l’hôpital.

Scandale à l’hôpital de Remiremont : des familles attendent des réponses

Après plusieurs décès suspects à l’hôpital de Remiremont, la direction a admis un échec et une situation inédite. Des enquêtes ont été ouvertes, mais les familles des personnes disparues attendent toujours d’en savoir plus.

Des circonstances suspectes

Le cas de Martine Souque illustre la situation délicate. Agée de 67 ans, elle avait été opérée pour une fracture du fémur, mais son état s’est soudainement détérioré la veille de sa sortie. Après le décès de sa mère, sa fille Angélique a découvert des informations dissimulées dans le dossier médical. Elle raconte qu’une infirmière a mentionné un appel à 4 heures du matin et l’existence d’une douleur qui s’est transformée en une douleur thoracique. Plus tard, l’infirmière a noté qu’elle remettrait Martine dans son lit et qu’elle reviendrait ultérieurement. Finalement, ils l’ont découverte inanimée, déjà décédée.

L’attente des familles

Les familles attendent désespérément des réponses. Une douzaine de plaintes pour homicide involontaire ont été déposées contre l’hôpital. La police enquête, mais il n’y a pas beaucoup de réponses. Angélique Souque, la fille de Martine, a créé une association appelée AJC pour elles. Elle veut que les responsables rendent des comptes. Elle espère interpeller le ministre de la Santé lors de sa visite à l’hôpital de Remiremont, lundi 4 décembre, pour éclaircir ces décès inexpliqués.