Miracle médical : une greffe redonne la voix à une patiente

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 22 novembre 2023


Au début du mois de septembre, une intervention médicale inédite en France a été réalisée. Cette opération a duré au total 27 heures.

Première greffe de larynx en France : une victoire pour Karine

Après avoir vécu sans voix pendant 23 ans, une femme est parvenue à retrouver l’usage de la parole grâce à la première greffe de larynx en France. Cette intervention, réalisée par une équipe médicale à Lyon, a permis à Karine, une patiente de 49 ans, de respirer sans trachéotomie et de retrouver la possibilité de parler, une prouesse médicale qui offre un nouvel espoir à de nombreuses personnes atteintes de problèmes similaires.

Une vie sans voix

Karine avait perdu l’usage de sa voix il y a 23 ans, suite à des complications liées à une intubation après un arrêt cardiaque. Vivant sans la possibilité de parler, elle a décidé de se porter volontaire pour la greffe de larynx il y a dix ans, dans l’espoir de retrouver une vie normale. Grâce à cette opération, elle a enfin pu prononcer ses premiers mots quelques jours après la greffe.

Les séances de rééducation

Après la greffe, Karine a suivi des séances de rééducation des cordes vocales, de la déglutition et de la respiration avec une orthophoniste. Cela lui a permis de progresser et d’espérer récupérer durablement l’usage de la parole. Cette intervention révolutionnaire a été rendue possible grâce aux avancées médicales et à la volonté de Karine de retrouver une vie normale.

Un espoir pour d’autres patients

L’idée de la greffe de larynx est née suite à la première intervention de ce type réalisée en 1998 à Cleveland, aux États-Unis. Depuis lors, les progrès médicaux ont permis à l’équipe médicale de Lyon de réaliser cette prouesse technique. Le professeur Philippe Céruse, chef du service ORL et chirurgie cervico-faciale de l’hôpital de la Croix-Rousse, a travaillé pendant une décennie pour rendre cette opération possible. Il a finalement pu réaliser la greffe avec une équipe de douze chirurgiens et une cinquantaine de personnels soignants.

Vers de nouvelles greffes

Bien que cette greffe du larynx ait été une première en France, les médecins espèrent pouvoir répéter cette réussite à l’avenir. Le professeur Céruse pense qu’il y aura d’autres greffes du larynx à Lyon, ouvrant la voie à de nouvelles interventions dans le domaine de la chirurgie. Le professeur Badet, chef du service d’urologie et de chirurgie de la transplantation de l’hôpital Edouard-Herriot, évoque même la possibilité de greffes d’utérus et de pénis à l’avenir, ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la médecine et de la transplantation.