Tabac : les remèdes alternatifs, vrais ou faux ?

Philippe DONNART

Maj le 9 novembre 2023


Pendant le Mois sans tabac, de nombreuses entreprises font la promesse de proposer des solutions miraculeuses pour arrêter de fumer sur les réseaux sociaux. Mais qu’en est-il réellement de ces affirmations ? Pour le découvrir, les équipes de la cellule Vrai ou Faux ont décidé de mener une enquête approfondie.

Faux espoirs et vérité scientifique

Diverses publicités sur les réseaux sociaux font miroiter des moyens surprenants pour arrêter de fumer, allant des bracelets magnétiques aux séances d’infrarouge dans les oreilles. Les sociétés vantent des taux de réussite élevés, affirmant par exemple que 84,62 % des personnes ayant utilisé leurs méthodes ne fument plus aujourd’hui. Cependant, d’un point de vue scientifique, ces dispositifs sont inefficaces pour arrêter de fumer.

L’importance du rapport consensuel de 1998

Il existe deux mécanismes principaux d’addiction au tabac : l’accoutumance physique à la nicotine dans le cerveau, et l’accoutumance psychologique. Pour aider les fumeurs à arrêter, les médecins s’appuient sur un rapport de 1998 qui fait consensus dans le domaine, indiquant que les seules stratégies efficaces pour cesser de fumer sont les thérapies comportementales cognitives, la substitution nicotinique et certains psychotropes.

Les publicités promettant des solutions miraculeuses pour arrêter de fumer peuvent sembler attrayantes, mais la réalité scientifique est catégorique : les méthodes basées sur le magnétisme et l’infrarouge n’ont aucun fondement scientifique pour aider les fumeurs à se sevrer. Il est crucial pour les fumeurs désireux d’arrêter de se tourner vers des moyens reconnus et éprouvés par la recherche, tels que les thérapies comportementales cognitives et la substitution nicotinique. Ces approches ont fait leurs preuves et offrent des chances bien plus élevées de succès que les pseudo-traitements proposés par ces publicités douteuses sur les réseaux sociaux.

L’hypnose comme méthode de sevrage tabagique

En parallèle des méthodes traditionnelles de sevrage tabagique, l’hypnose émerge comme une alternative prometteuse. Cette technique de soin non conventionnelle s’appuie sur l’induction d’un état modifié de conscience permettant au patient d’accéder à un niveau de concentration intense. L’hypnothérapie, pratiquée par des professionnels certifiés, a pour but d’amorcer un changement dans les habitudes et les comportements en ciblant directement le subconscient.

Des études ont montré que l’hypnose peut être bénéfique pour les personnes souhaitant arrêter de fumer. En s’attaquant à la dépendance psychologique, elle aide à réduire l’envie de fumer et à renforcer la volonté de résister aux cigarettes. L’American College of Chest Physicians a publié en 2007 une étude démontrant que les patients qui avaient suivi des séances d’hypnose étaient plus susceptibles d’être abstinents après six mois par rapport à ceux qui n’avaient reçu aucun soutien ou suivi un traitement de substitution nicotinique.

L’hypnose peut également contribuer à atténuer les symptômes de sevrage, tels que l’anxiété, l’irritabilité ou encore la prise de poids. En outre, cette méthode présente l’avantage de ne pas dépendre de substances chimiques, ce qui la rend intéressante pour les individus réticents à l’utilisation de médicaments. En mettant en place des suggestions positives et en réduisant l’attrait du tabagisme, l’hypnose peut mener à un changement durable du comportement.

Il est toutefois essentiel de souligner que l’efficacité de l’hypnose varie selon les individus. Certaines personnes sont plus réceptives que d’autres à cet état de suggestibilité. De plus, la motivation et l’engagement personnel du fumeur restent des facteurs déterminants pour le succès du sevrage tabagique.

Pour conclure, bien que l’hypnose ne soit pas encore unanimement reconnue par la communauté scientifique comme une méthode de sevrage principal, elle offre une voie complémentaire substantielle pour les personnes désireuses d’arrêter de fumer. Elle représente une option thérapeutique à considérer, en complément ou en remplacement des traitements conventionnels, pour ceux qui recherchent une approche plus holistique et personnalisée dans leur lutte contre le tabagisme.