Urgence sanitaire : Les hôpitaux chinois débordés par les jeunes patients

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 29 novembre 2023


Les hôpitaux en Chine sont actuellement débordés par le nombre de patients. Une maladie respiratoire touche de nombreux enfants, ce qui entraîne une augmentation de la demande de soins médicaux.

L’inquiétude grandit face à l’afflux de patients dans les hôpitaux chinois

Dans un hôpital de Shanghai (Chine), une foule dense de parents et d’enfants est inquiète, vendredi 24 novembre. L’afflux de patients est dû à une maladie respiratoire qui semble toucher de nombreux mineurs. Le constat est similaire ailleurs dans le pays. Dans un hôpital de Pékin (Chine), par exemple, la file d’attente s’allonge. Les autorités chinoises attribuent l’afflux de malades à l’abandon des restrictions sanitaires de ces dernières années et au froid.

L’OMS demande des informations détaillées à la Chine

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète et a « adressé une demande officielle à la Chine pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires », a-t-elle fait savoir dans un communiqué. Pour Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris, tous les scénarios sont possibles. « En raison de ce qu’il s’est passé il y a quatre ans, on ne peut pas écarter formellement l’émergence d’un nouveau virus », indique-t-il.

Les autorités chinoises ont attribué l’afflux de malades à l’abandon des restrictions sanitaires de ces dernières années et au froid. Toutefois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé son inquiétude face à cette situation et a demandé des informations détaillées à la Chine. Selon Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris, toutes les options sont à considérer, y compris l’émergence d’un nouveau virus. La situation est suivie de près par les autorités sanitaires mondiales.

Les manifestations de la maladie respiratoire sont particulièrement préoccupantes en raison de la vulnérabilité des jeunes patients. L’OMS reste en alerte et espère obtenir des informations plus détaillées de la part des autorités chinoises pour mieux comprendre l’ampleur et la nature de cette épidémie. Entre-temps, les hôpitaux chinois font face à une affluence de patients inquiets, tandis que les familles s’inquiètent pour la santé de leurs enfants.