Quel type de déshumidificateur choisir ?

Philippe DONNART

déshumidificateur

Maj le 24 janvier 2024

L’humidité est un problème courant dans nos habitations, surtout dans certaines pièces comme la salle de bain ou la cuisine. Cela peut causer divers désagréments, allant de la détérioration des matériaux à l’apparition de moisissures, sans oublier le risque pour notre santé. Pour combattre ce fléau, l’achat d’un déshumidificateur peut s’avérer nécessaire. Mais comment bien choisir cet appareil ? Quels critères doivent guider notre choix ? Quels sont les différents modèles disponibles sur le marché ? Voici un guide d’achat pour vous aider à faire votre choix.

Les différents types de déshumidificateurs

Avant tout achat, il convient de connaître les différents types de déshumidificateurs disponibles sur le marché. Chacun présente des caractéristiques spécifiques, que ce soit en termes de capacité de déshumidification, de niveau sonore, d’efficacité énergétique ou encore de mode de fonctionnement.

On distingue principalement deux types : les déshumidificateurs électriques et les déshumidificateurs chimiques. Le déshumidificateur électrique est le plus courant. Il fonctionne à partir d’un système de condensation ou d’évaporation, qui permet d’extraire l’humidité de l’air pour la transformer en eau, avant de la stocker dans un bac. Quant au déshumidificateur chimique, il utilise des substances absorbantes pour capter l’humidité de l’air. Sa capacité d’extraction est toutefois plus limitée, ce qui le rend plus adapté à des pièces de petite taille.

Comment choisir le déshumidificateur adapté à vos besoins ?

Le choix du déshumidificateur ne doit pas se faire à la légère. Plusieurs critères sont à prendre en compte pour s’assurer d’opter pour l’appareil le plus adapté à vos besoins.

Premièrement, considérez la capacité de déshumidification de l’appareil. Celle-ci se mesure en litres par jour et dépend de la taille de la pièce à traiter, du taux d’humidité présent et de la température ambiante. En règle générale, une pièce de 20m2 avec un taux d’humidité relative de 60% nécessite un déshumidificateur d’une capacité d’extraction d’environ 5L par jour.

Deuxièmement, prenez en compte le niveau sonore de l’appareil. Un déshumidificateur trop bruyant peut rapidement devenir dérangeant, surtout s’il est destiné à une pièce de vie.

Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner sur l’efficacité énergétique du déshumidificateur. Un appareil énergivore peut rapidement faire grimper votre facture d’électricité.

Bien entretenir son déshumidificateur

Pour garantir une efficacité optimale de votre déshumidificateur, un entretien régulier est nécessaire. Cela passe notamment par le nettoyage du filtre, qui peut se charger de poussières au fil du temps et diminuer l’efficacité de l’appareil.

De même, le bac de récupération de l’eau condensée doit être vidé régulièrement pour éviter tout débordement. Certains modèles sont équipés d’un indicateur de niveau d’eau pour vous avertir lorsque le bac est plein.

Conclusion : Le déshumidificateur, un allié contre l’humidité

L’humidité peut rapidement devenir un problème dans nos maisons. En plus de dégrader les matériaux de construction, elle favorise l’apparition de moisissures et peut avoir un impact sur notre santé. Heureusement, le déshumidificateur est là pour y remédier. Électrique ou chimique, chaque modèle a ses spécificités et son champ d’application. Il est donc essentiel de bien choisir son déshumidificateur en fonction de ses besoins. Et n’oubliez pas : un bon entretien garantit une efficacité optimale de l’appareil. Alors, prêt à dire adieu à l’humidité ?

FAQ

Quels sont les principaux types de déshumidificateurs disponibles sur le marché ?

Il existe deux types principaux de déshumidificateurs : les déshumidificateurs à condensation et les déshumidificateurs à dessiccant. Les modèles à condensation fonctionnent en refroidissant l’air pour en retirer l’humidité, qui se condense ensuite sur des bobines froides. Les déshumidificateurs à dessiccant, quant à eux, utilisent un matériau absorbant pour extraire l’humidité de l’air sans refroidissement préalable.

Comment choisir la capacité adéquate pour mon déshumidificateur en fonction de la taille de la pièce ?

La capacité d’un déshumidificateur est généralement mesurée en pints par 24 heures. Pour choisir la capacité adéquate, il faut considérer la taille de la pièce ainsi que le niveau d’humidité. Une petite pièce avec un taux d’humidité modéré nécessitera un appareil de capacité inférieure à celle requise pour une grande pièce très humide. Vous pouvez vous référer aux recommandations des fabricants qui fournissent souvent un guide basé sur la superficie de la pièce et le taux d’humidité.

Quelle est la différence entre un déshumidificateur avec évacuation continue et un modèle avec réservoir ?

Un déshumidificateur avec évacuation continue est doté d’un tuyau qui permet d’évacuer l’eau directement dans un drain, éliminant ainsi la nécessité de vider manuellement le réservoir. Un modèle avec réservoir, en revanche, recueille l’eau dans un bac que l’utilisateur doit vider régulièrement. Le choix entre les deux dépend de la préférence pour la commodité et de la possibilité d’installer une évacuation continue.

Est-il important de considérer l’efficacité énergétique lors de l’achat d’un déshumidificateur ?

Oui, l’efficacité énergétique est un facteur important car elle affecte la consommation d’énergie et donc le coût de fonctionnement de l’appareil. Les déshumidificateurs portant le label ENERGY STAR sont généralement plus économes en énergie. Ils sont conçus pour utiliser moins d’électricité pour extraire la même quantité d’humidité que les modèles non certifiés.

Quelles fonctionnalités supplémentaires pourraient être utiles dans un déshumidificateur ?

Certaines fonctionnalités peuvent améliorer l’expérience utilisateur, comme un hygrostat intégré pour régler l’humidité souhaitée, un mode automatique pour ajuster le fonctionnement selon les besoins, un filtre lavable pour améliorer la qualité de l’air, ainsi qu’un fonctionnement silencieux pour les environnements où le bruit est un problème. D’autres options incluent la mobilité de l’appareil grâce à des roulettes et la possibilité de fonctionner à basses températures pour les environnements plus froids.