Alerte à Marseille : propriétaires Airbnb pris pour cibles, découvrez les détails !

Philippe DONNART

Updated on:

airbnb.fr/le-panier-marseille-france


Dans la ville de Marseille, située dans le département des Bouches-du-Rhône, un groupe de personnes s’opposant aux locations saisonnières a décidé de prendre des mesures radicales. En effet, ce collectif a choisi d’afficher publiquement les photos et adresses des propriétaires de ces logements. Cette action vise à dénoncer le phénomène de location saisonnière qui prend de plus en plus d’ampleur dans la région, au détriment des habitants à l’année. En exposant ces informations, le collectif espère sensibiliser les citoyens et les inciter à réfléchir avant de recourir à ce type de location.

La colère monte contre Airbnb à Marseille

Dans le quartier Notre-Dame du Mont de Marseille (Bouches-du-Rhône), des slogans et des messages sont affichés pour dénoncer la prolifération des logements Airbnb. Récemment, cette campagne a pris une tournure plus agressive, avec la publication des photos et des adresses des propriétaires dans la rue, suscitant la controverse parmi les habitants.

Parmi les actions anti-Airbnb, on observe des actes de vandalisme tels que la destruction de boîtes cadenassées contenant les clés des logements en location. Un propriétaire de quatre appartements a même été victime d’un vol de boîte à clés en pleine rue. Cette situation soulève des débats sur la légitimité de ces méthodes. Certains propriétaires estiment que mettre en danger leur identité publiquement est une atteinte à leur vie privée, affirmant que ces actions ne font que stigmatiser une catégorie de personnes qui agissent dans l’ombre.

Dans le quartier touristique du Panier, au cœur de Marseille, des dizaines de locations saisonnières sont recensées dans une seule rue, ce qui contribue à la colère des habitants. Face à cette grogne, la mairie de Marseille a réagi en mettant en place, il y a un mois, une brigade de contrôle des locations pour mieux encadrer cette activité. Cette mesure vise à réguler le marché de la location saisonnière et à limiter son impact sur le marché résidentiel.

L’objectif est de faire face à la prolifération des logements Airbnb et de trouver un équilibre entre les intérêts des propriétaires, des locataires et des habitants. Cette brigade de contrôle des locations sera chargée de surveiller les listings Airbnb et les autres plateformes de location, ainsi que d’intervenir en cas de non-respect des règles et des lois en vigueur. Ces nouvelles mesures pourraient potentiellement changer la donne pour les propriétaires de logements Airbnb à Marseille. On observe déjà une réaction mitigée des habitants, entre ceux qui soutiennent ces actions et ceux qui les condamnent pour leur agressivité. La tension demeure palpable dans le quartier Notre-Dame du Mont, tandis que les autorités cherchent à apaiser les craintes et à trouver des solutions pour répondre aux préoccupations des résidents.