Attention : L’OFCE annonce une inflation durable, adieu les prix d’avant-crise !

Philippe DONNART

Updated on:


Selon les données fournies par l’Insee, l’inflation a connu un ralentissement au mois d’octobre, bien qu’elle reste élevée avec un taux de 4% sur une année.

Le ralentissement de l’inflation en France : une sortie de crise ?

Dans une récente déclaration, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’est félicité du ralentissement de l’inflation en France. Selon lui, le pays est en train de sortir de la crise inflationniste. Mais est-ce vraiment le cas ? Analysons la situation avec Éric Heyer, économiste.

Une baisse de l’inflation progressive

Effectivement, l’inflation est en baisse. Les principaux moteurs de cette sur-inflation, à savoir l’énergie et l’alimentation, commencent à se stabiliser. Il convient toutefois de rester vigilant face aux événements au Proche-Orient, qui pourraient impacter les prix du baril. Il est important de souligner que nous ne retrouverons jamais les prix d’avant crise, du moins avant la fin de l’année 2024. Malgré cette baisse, il n’est pas question de déflation, c’est-à-dire une baisse générale des prix. Tant que les revenus augmentent proportionnellement aux prix, il n’y a pas de perte de pouvoir d’achat. Malheureusement, les salaires ont progressé moins rapidement que les prix au cours des deux dernières années et demie. Il est donc primordial que les revenus augmentent plus vite que les prix dans les trimestres à venir.

Une possible augmentation des salaires

La France fait face à des difficultés de recrutement en ce moment, ce qui pourrait conduire à une augmentation des salaires. En effet, les marges des entreprises sont actuellement à des niveaux très élevés, comme le confirment les derniers indicateurs économiques de l’Insee. Dans de nombreux secteurs, les marges sont largement supérieures à celles d’avant la crise. Les entreprises pourraient donc utiliser une partie de ces marges supplémentaires pour augmenter les salaires, sans avoir à augmenter les prix. Ce serait une approche vertueuse et bénéfique pour l’ensemble de l’économie.

inflation

Une croissance économique fragile

Avec une croissance de seulement 0,1% au dernier trimestre, peut-on réellement parler de croissance économique en France ? Certes, il s’agit d’une croissance molle, mais elle reste une croissance économique tout de même. Cependant, elle ne sera malheureusement pas suffisante pour créer des emplois. En l’absence d’augmentation des revenus face à l’inflation, il est impossible d’atteindre une réelle croissance économique. Avec le ralentissement de l’activité et la destruction d’emplois, cette faible croissance va contribuer à apaiser l’inflation, mais elle entraînera néanmoins une augmentation du chômage.

En résumé, si nous observons une baisse de l’inflation en France, il est important de rester vigilant face aux différents facteurs qui pourraient influencer cette tendance. De plus, pour réellement sortir de la crise inflationniste, il est crucial que les salaires augmentent proportionnellement aux prix. Seul un équilibre entre ces deux facteurs permettra une véritable reprise économique et une amélioration du pouvoir d’achat des Français.