Le « kidulting » : quand les adultes retombent en enfance!

Philippe DONNART

kidulting

Maj le 1 avril 2024


Qu’est-ce qui pousse certains adultes à ressentir une passion avérée pour le rayon jouets de certains magasins, au point de ressentir le besoin de retrouver leur enfance ? Ce phénomène intrigue et attire l’attention des sociologues, qui voient dans cette tendance une forme de régression comme source d’évasion et de bonheur.

Plongée dans l’univers des « kidultes » : quand l’enfance reprend le dessus chez les adultes

Ce jour-là, un groupe de collègues travaillant pour une société d’assurance se prépare à participer à un jeu insolite : ils doivent trouver des objets cachés dans une piscine à balles. Une ambiance ludique et joyeuse règne parmi eux, rappelant des souvenirs d’enfance à certains. S’amuser comme des enfants tout en étant adultes, telle est la tendance qui se dessine de plus en plus ces dernières années. Ces adultes adeptes de jeux et de jouets s’appellent les « kidultes », un terme qui combine « kid » (enfant en anglais) et « adulte ».

Le business de la nostalgie

Un restaurant a décidé de revisiter les plats de la cantine, en proposant des plats comme du Babybel pané ou du cordon-bleu. Une véritable plongée en enfance, permettant aux clients de se délecter de souvenirs gustatifs. Pour l’un des clients, cette expérience est véritablement réconfortante, ne proposant que des mets délicieux. Le fondateur, Julien Hemmerdinger, a ouvert une vingtaine de ses restaurants, cherchant à susciter une vague de nostalgie chez ses clients.

Le business de la nostalgie n’a pas été ignoré par les marques. Dans certaines enseignes de jouets, on peut désormais trouver des modèles pour adultes aux côtés des jouets destinés aux enfants. Avec une croissance significative ces dernières années, le marché des kidultes représente aujourd’hui plus d’un milliard d’euros. Les marques se tournent vers cette tendance du « replongeon en enfance » pour proposer des produits qui séduisent autant les grands que les petits. Cette nostalgie revisitée semble donc avoir trouvé son public et continuera probablement à s’étendre dans les années à venir.

Plongée dans l’univers du « kidulting » : une tendance croissante et ses multiples facettes

Dans une société où le stress et les responsabilités pèsent lourd sur les épaules des adultes, le « kidulting » apparaît comme une bouffée d’oxygène, un retour bienvenu à l’insouciance de l’enfance. Cette tendance, qui voit les adultes se réapproprier les jeux, les jouets, et même les plaisirs gustatifs de leur jeunesse, s’ancre profondément dans plusieurs dimensions : économique, sociale, psychologique, et culturelle, témoignant d’une évolution significative dans notre manière de concevoir l’âge adulte.

L’Impact Économique : Un Marché en Pleine Expansion

Le kidulting ne se contente pas d’être un phénomène de société ; il représente aussi une niche économique florissante. Avec un marché qui a dépassé le milliard d’euros, les entreprises n’ont pas tardé à saisir l’opportunité. De Lego à Funko Pop, les produits destinés aux adultes nostalgiques connaissent un succès fulgurant, signe d’un désir de recapture des moments de bonheur simples de l’enfance. Ces produits, souvent vendus comme éditions limitées ou collectors, ajoutent une dimension de rareté et de valeur, attirant les collectionneurs et les passionnés, et dynamisant ainsi le marché.

L’Impact Social : La Redéfinition de l’Âge Adulte

Sur le plan social, le kidulting reflète une évolution des normes autour de l’âge adulte. Si autrefois, la maturité était synonyme de renoncement aux plaisirs enfantins, aujourd’hui, elle s’accommode d’une certaine perméabilité entre les mondes enfantin et adulte. Cette tendance souligne un changement d’attitude face à la vieillesse et à la jeunesse, proposant une vision plus fluide de l’âge, où le plaisir et le jeu ont leur place à tout moment de la vie.

L’Impact Psychologique : Bienfaits et Évasion

Psychologiquement, le kidulting offre un véritable refuge contre le stress quotidien. Replonger dans les activités de son enfance permet de s’évader, de lâcher prise et de reconnecter avec une période de la vie généralement associée à la joie et à l’absence de soucis. Cette pratique peut favoriser le bien-être mental, réduire l’anxiété et même stimuler la créativité, en encourageant les adultes à voir le monde avec émerveillement et curiosité, comme à travers les yeux d’un enfant.

Évolution Temporelle : Du Passé au Présent

L’essor du kidulting s’inscrit dans une continuité historique, où la nostalgie a toujours joué un rôle clé dans la culture populaire. Cependant, l’accès facilité par internet et les réseaux sociaux à des biens culturels du passé a amplifié ce phénomène, le rendant plus visible et accessible. Le kidulting d’aujourd’hui ne se contente pas de reproduire les expériences enfantines ; il les réinvente, les adapte aux goûts et aux attentes des adultes, témoignant d’une hybridation entre les générations et les époques.

Vers un Avenir Ludique et Inclusif

Le futur du kidulting s’annonce prometteur, porté par une société qui valorise de plus en plus le bien-être, la diversité des expériences de vie et l’acceptation de soi. À mesure que la frontière entre l’enfance et l’âge adulte s’estompe, le kidulting continue de gagner en popularité, invitant chacun à réenchanter son quotidien par des touches de légèreté et de fantaisie. Cette tendance, loin d’être une simple mode passagère, s’inscrit dans un mouvement plus large de recherche de sens et d’authenticité, reflétant les aspirations profondes d’une société en quête de bonheur et de connexion à ses racines.