Maisons Boulon : L’architecture bois abordable à Bordeaux

Philippe DONNART


Michel Pétuaud-Létang, un architecte originaire de Mérignac, a décidé de relancer la construction des maisons Boulon qu’il avait créées dans les années 1960. Ces maisons se distinguent par leur faible coût, leur facilité de construction et désormais leur indépendance en matière d’énergie. Dans le but de concrétiser cette initiative, il a prévu d’inaugurer un prototype de ces maisons le 6 octobre.

Un combat pour repenser le système territorial

À bientôt 85 ans, Michel Pétuaud-Létang est un architecte et urbaniste qui ne compte pas prendre sa retraite de sitôt. Après plus de soixante ans passés à contribuer au domaine de l’architecture et de l’urbanisme, il aurait pu se reposer dans sa maison à Bruges, conçue par ses soins et remplie de livres et de tableaux. Cependant, il a décidé de créer sa propre entreprise de conseil après avoir transmis les rênes de son agence à son fils. De plus, il est engagé dans un combat en faveur d’une réforme institutionnelle dans le système territorial, suite à la publication de son livre « La ville est morte, vive les villes » en 2019.

Michel Pétuaud-Létang consacre actuellement son temps à ressusciter un ancien projet, la maison Boulon, qu’il avait inventée et brevetée dans les années 1960. Cette maison en bois, abordable et à monter soi-même, avait connu un certain succès jusqu’à la retraite du constructeur en 1990. Aujourd’hui, l’architecte a décidé de relancer ce projet en tenant compte des enjeux écologiques actuels.

Le nouveau prototype de la maison Boulon est entièrement autonome, avec des toilettes sèches, un récupérateur d’eau de pluie et une couverture photovoltaïque. De plus, tous les matériaux utilisés sont français, à l’exception des toilettes sèches qui sont suédoises. Cette maison en circuit court peut être installée sur des plots en acier, ce qui permet de la construire dans des zones inondables sans nécessiter de fondations.

Le projet de la maison Boulon a déjà obtenu le permis de construire et les travaux ont débuté en septembre pour une livraison prévue en octobre. Pour l’instant, le prototype est situé dans le parc de l’hôtel Novotel, à proximité des bureaux de l’architecte. Une fois la maison terminée, elle sera transférée à Novotel en échange de l’utilisation de places de stationnement appartenant à l’agence de Pétuaud.

Le coût de construction de la maison Boulon s’élève à environ 1 800 euros par mètre carré. Le modèle de base, d’une superficie de 45 mètres carrés, est proposé à environ 90 000 euros. Il existe également un modèle avec un étage et une mezzanine, d’une superficie de 89 mètres carrés, au prix d’environ 130 000 euros. De plus, Pétuaud a conçu un troisième modèle, une « tiny house » de 19,90 mètres carrés, qui intéresse particulièrement les bailleurs sociaux pour loger les travailleurs saisonniers.

Afin de mener à bien ce projet, Pétuaud a fait appel aux Compagnons d’Emmaüs pour la construction des maisons Boulon, dans un souci d’économie solidaire et sociale. Il a également créé une entreprise et une fondation pour assurer la pérennité du projet une fois qu’il ne sera plus là.

Malgré tous ces efforts, Pétuaud rencontre des difficultés pour obtenir le permis de construire des maisons Boulon. En effet, il doit obligatoirement raccorder les maisons au tout-à-l’égout, ce qui limite leur autonomie énergétique. Cependant, cela ne décourage pas l’architecte qui pourrait se mobiliser pour changer cette contrainte à l’avenir.

En attendant, Michel Pétuaud-Létang continue de travailler sur son projet de maison Boulon tout en célébrant le dixième anniversaire de l’auditorium de Bordeaux, un autre projet auquel il avait grandement contribué. Son énergie et sa passion pour l’architecture et l’urbanisme ne faiblissent pas, même à l’approche de ses 85 ans.