Urgence climatique : COP28, la dernière chance pour limiter le réchauffement à 1,5°C

Philippe DONNART

Updated on:

John_Kerry


Le représentant des États-Unis a parlé de la nécessité de lutter pour notre survie face aux enjeux actuels, et il a exprimé son espoir de parvenir à un accord plus ambitieux que celui proposé par le Sultan Al Jaber ce lundi.

COP28: l’émissaire américain John Kerry met en garde contre le manque d’ambition des objectifs climatiques

Lors de la dernière COP, les représentants des pays débattent du compromis proposé par la présidence émiratie de la COP28, qui a été rejeté par de nombreux pays en raison de l’absence d’un objectif clair de sortie des énergies fossiles. L’émissaire américain John Kerry a souligné l’importance de maintenir l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Au cours de la réunion, John Kerry a rappelé que de nombreux pays appellent à une sortie rapide des énergies fossiles et insiste sur la nécessité de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre au cours de cette décennie.

Cette déclaration a été faite lors d’une réunion à huis clos, mais a été suivie par un groupe d’observateurs à l’extérieur de la salle via une captation vidéo en direct.

L’invitation pressante de John Kerry met en lumière les enjeux cruciaux de la COP28 et souligne l’urgence d’adopter des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique.

Pour relever ce défi, il est impératif que les pays augmentent leurs engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et s’engagent à accélérer la transition vers des sources d’énergie renouvelable.

La communauté internationale doit également travailler ensemble pour soutenir les pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique et renforcer la résilience des communautés face aux événements météorologiques extrêmes.

COP28 : l’urgence d’une action climatique décisive

La COP28 se déroule dans un contexte crucial où la science du climat nous met en garde contre les conséquences dévastatrices d’un réchauffement supérieur à 1,5°C. Il est impératif que les pays prennent des mesures immédiates et concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est crucial pour préserver la vie sur Terre telle que nous la connaissons. Au-delà de ce seuil, les conséquences du changement climatique seront irréversibles et affecteront de manière disproportionnée les populations les plus vulnérables.

Face à l’urgence d’une action climatique décisive, il est impératif que les pays renforcent leurs engagements et mettent en œuvre des politiques ambitieuses pour promouvoir la transition vers une économie durable et respectueuse du climat.

Il est également crucial que la communauté internationale soutienne les pays les plus vulnérables aux effets du changement climatique en leur apportant une assistance financière et technique pour renforcer leur résilience face aux événements météorologiques extrêmes.

La COP28 est une opportunité cruciale pour les pays du monde entier de s’engager à relever ce défi commun et d’adopter des politiques et des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique. Nous devons agir maintenant pour garantir un avenir durable et résilient pour les générations futures.