Activité physique : une solution rentable pour la santé !

Philippe DONNART

activites-physiques-couts-rentables


Les responsables politiques commencent à prendre en considération les répercussions économiques d’une nation qui accorde une importance primordiale au sport, compte tenu du fait que l’activité physique sera le principal objectif national en 2024, en lien avec les Jeux Olympiques de Paris. Cette initiative est soutenue par des données qui révèlent des résultats extrêmement encourageants.

L’activité physique et sportive, une solution pour réduire les coûts de santé en France

Dans un contexte de recherche d’économies dans les comptes de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), l’activité physique et sportive apparaît comme l’une des solutions pour réduire les coûts de santé en France. En effet, les bienfaits de l’activité physique et sportive sur la santé sont largement prouvés, mais les économies qu’elle permet de réaliser restent encore sous-estimées.

Des économies potentielles importantes

Selon les données de la Cnam, le coût de l’inactivité physique en France s’élève à 140 milliards d’euros par an. Cependant, ce chiffre est largement sous-estimé, car il ne prend pas en compte le coût lié aux maladies chroniques en termes de morbidité. Par ailleurs, ce coût varie en fonction de l’âge, allant de 840 euros par an pour les jeunes de 20 à 39 ans à 23 275 euros par an pour les personnes de 40 à 74 ans.

Des études réalisées ont démontré que l’activité physique permet de réduire les risques de pathologie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral (AVC), de diabète de type 2 et de certains types de cancer, tels que le cancer du côlon, le cancer du sein, le cancer de l’estomac et le cancer de l’œsophage. Selon une étude du Conseil national des activités physiques et sportives, si plus d’un million de Français physiquement inactifs atteignaient les recommandations de l’OMS en termes d’activité physique, plus de 250 millions d’euros de dépenses de santé pourraient être économisés chaque année.

Des économies qui interviennent rapidement

Les rapports sur le sujet ont également mis en évidence le fait que les économies observées sont rapides. Par exemple, une étude réalisée en 2014 a montré qu’un programme d’activité physique adaptée permettait de réduire les dépenses de santé de 30 % dès la première année. Cette baisse des frais liés aux dépenses de santé se retrouve chez tous les âges de la population, y compris chez les seniors. Selon une analyse de l’Institut des politiques publiques, un programme d’activité physique adaptée à destination des résidents de maisons de retraite permettrait d’économiser chaque année entre 421 et 771 millions d’euros.

Des effets sur l’espérance de vie en bonne santé

En plus de réaliser des économies de coûts de santé, l’activité physique contribue à augmenter l’espérance de vie en bonne santé. En effet, l’activité physique permet de réduire la morbidité et la mortalité. Cependant, malgré le fait que les Français vivent de plus en plus longtemps, l’espérance de vie en bonne santé reste stable depuis une vingtaine d’années. La France se situe ainsi au milieu des pays européens en termes d’années de vie en bonne santé.

Une culture de soin plutôt que de prévention

Le retard pris dans la prise en compte de l’activité physique comme solution pour réduire les coûts de santé en France s’explique en partie par une culture de soin plutôt que de prévention. De plus, les effets de la prévention ne sont visibles qu’après plusieurs années, ce qui ne correspond pas à la vision à court terme des politiques.

Des initiatives sont cependant en cours pour évaluer l’efficacité des programmes d’activité physique et sportive et leur impact en termes d’économie de santé. Le ministère des Sports a ainsi commandé plusieurs études afin de recenser les études et travaux sur les conséquences économiques de l’activité physique sur la santé et d’évaluer l’impact de ces interventions en termes d’économie de santé.

En résumé, l’activité physique et sportive apparaît comme une solution pour réduire les coûts de santé en France. Les économies potentielles sont importantes et la mise en place de programmes d’activité physique adaptée permettrait de réaliser des économies rapidement. De plus, l’activité physique contribue à augmenter l’espérance de vie en bonne santé. Cependant, pour que ces bénéfices soient réellement exploités, il est nécessaire de changer de culture et de privilégier la prévention plutôt que le soin.