Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Philippe DONNART

eleves_en_urgence_absolue_intoxication_monoxyde_de_carbonne

Maj le 12 décembre 2023


Le vendredi 8 décembre, des élèves de l’école de Saint-Alban (Côtes-d’Armor) ont été touchés par une intoxication au monoxyde de carbone. Heureusement, aucun enfant n’a été gravement affecté.

Intoxication au monoxyde de carbone à l’école de Saint-Alban

Vendredi 8 décembre, en fin de matinée, les parents des écoliers de Saint-Alban (Côtes-d’Armor) ont reçu un message d’alerte. Leurs enfants ont été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Une situation qui a semé la panique parmi les familles, mais qui a également mobilisé rapidement les secours.

Une mère de famille raconte : « Ça fait peur, mais après, on savait qu’ils étaient pris en charge. La directrice avait mis un message rassurant ». En effet, les secours sont arrivés rapidement sur les lieux de l’incident et ont évacué les écoliers et le personnel de l’école. Selon la préfecture, 48 victimes ont été prises en charge, dont près de la moitié ont dû être transférées à l’hôpital.

Une cellule psychologique en place

Toutes les personnes transférées à l’hôpital sont conscientes et leur pronostic vital n’est pas engagé. Néanmoins, par précaution, le plan « nombreuses victimes » avait été activé. Le sous-préfet a également annoncé qu’une enquête serait menée pour déterminer les causes exactes de cette intoxication. Il semblerait qu’une défaillance au niveau de la chaudière de l’école soit à l’origine de cet incident.

Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour accompagner les victimes de cette intoxication au monoxyde de carbone et leurs familles dans cette épreuve. Il s’agit d’un soutien important dans ce genre de situations difficiles.

Cet incident met en lumière l’importance de la vigilance et de l’entretien régulier des installations de chauffage dans les établissements scolaires, ainsi que dans tous les lieux accueillant du public. Il nous rappelle également la dangerosité du monoxyde de carbone, un gaz invisible et inodore qui peut s’avérer mortel en cas d’inhalation prolongée.