La grippe aviaire inquiète les éleveurs et les clients avant les fêtes

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Covid-19 : hausse des cas positifs dans les Hauts-de-France

Selon les données de Santé publique France publiées jeudi,...

Maj le 11 décembre 2023


Le retour de la grippe aviaire en France suscite des inquiétudes parmi les éleveurs, les vendeurs et les consommateurs à l’approche des fêtes de fin d’année. Cette maladie représente un risque pour la santé des oiseaux et peut également avoir un impact sur l’approvisionnement en volailles pour les festivités à venir.

La grippe aviaire affecte le marché de la volaille à Poitiers

Sur un marché de Poitiers (Vienne), un vendeur de volailles a pris des mesures de précaution face à l’incertitude de ses fournisseurs. Il prévient que pour les fêtes cette année, il va falloir s’organiser à l’avance.

Selon le vendeur, la situation devrait être stable pour les fêtes, mais au début de l’année prochaine, la situation devrait se compliquer. Avec le retour de la grippe aviaire, certains consommateurs s’inquiètent de ne pas avoir de volaille sur leur table pour les fêtes. Une cliente déplore que cela tombe au mauvais moment.

49 foyers de grippe aviaire en France

En France, on recense 49 foyers de grippe aviaire confirmés dans les élevages. Avec le passage au niveau de risque élevé sur tout le territoire, les éleveurs prennent des mesures pour protéger leurs volailles. Selon l’un d’entre eux, on sait que le confinement permettra de réduire les risques, et la vaccination contribuera également à diminuer les risques. Depuis le début du mois d’octobre, la vaccination est obligatoire dans les élevages de plus de 250 volatiles.

La grippe aviaire pose donc de sérieux problèmes aux éleveurs de volailles et aux acteurs de la filière avicole en France. La préoccupation principale est de protéger les oiseaux de l’infection et d’assurer la disponibilité de la volaille pour les fêtes de fin d’année. Les consommateurs sont eux aussi inquiets de ne pas pouvoir trouver de volaille pour leurs repas de fête.

Il est donc essentiel pour les acteurs de la filière avicole de prendre des mesures strictes pour contrôler la propagation de la grippe aviaire et de rassurer les consommateurs quant à la disponibilité de volaille pour les fêtes. La vaccination obligatoire dans les élevages de plus de 250 volatiles est l’une de ces mesures, mais la vigilance reste de mise.