Pompiers déposent plainte pour fumées toxiques

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 9 décembre 2023


Les pompiers ont déposé une plainte pour mise en danger d’autrui en raison de leur exposition quotidienne à des produits toxiques lors de leurs interventions. Cette plainte met en lumière le manque de mesures préventives et de suivi pour assurer la sécurité et la santé des pompiers.

Les pompiers exposés à des dangers pour leur santé

Ils ont été les héros de Notre-Dame de Paris, en avril 2019. À chaque incendie, nous saluons leur engagement, leur courage, sans savoir qu’à long terme les soldats du feu mettent en péril leur santé. Le Centre international de recherche du cancer, antenne de l’OMS, a reconnu l’activité des sapeurs-pompiers comme cancérigène. À titre d’exemple, les pompiers risquent + 58 % de cancers du poumon en raison des poussières d’amiante.

« En France, il n’y a pas d’études épidémiologiques »

« On n’est pas protégé contre les fumées, pas suffisamment. La santé n’est pas suivie. Aujourd’hui il n’y a pas d’indicateurs alors que tous les autres pays sont capables de vous dire de quoi meurent les pompiers, à quel âge. En France, il n’y a pas d’études épidémiologiques », indique Sébastien Delavoux, porte-parole CGT agents administratifs service incendie secours. La suie grasse et collante sur la peau, les vêtements mal ou peu lavés qui polluent les camions. Ce sont autant de produits toxiques qui, avec le temps, à force d’exposition, attaquent la santé. Pour mieux reconnaître ces maladies professionnelles et, surtout, pour une prévention plus efficace, une plainte a été déposée pour mise en danger sur autrui au tribunal de Paris.