Tabac : le paquet à 12 euros en 2025

53 addictologues appellent à soutenir le mois sans alcool : Dry January

Chaque année, l'alcool est responsable de plus de 40...

Intoxication au monoxyde de carbone à Saint-Alban: c’est grave

Le vendredi 8 décembre, des élèves de l'école de...

Alerte sanitaire : un insecticide sous haute surveillance

Un récent rapport de l'Anses met en cause l'insecticide...

Maj le 30 novembre 2023


Le gouvernement a annoncé aujourd’hui son plan ambitieux visant à éliminer complètement le tabagisme chez les jeunes d’ici 2032. Parmi les mesures proposées, on retrouve une augmentation du prix des cigarettes, mais ce n’est pas la seule solution envisagée. Cette initiative vise à protéger la santé des jeunes générations en les éloignant de la consommation de tabac. Le gouvernement espère ainsi réduire considérablement le nombre de fumeurs et les conséquences néfastes du tabagisme sur la santé publique.

Le prix du paquet de cigarettes augmentera progressivement pour atteindre 13 euros d’ici 2026

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a annoncé une augmentation progressive du prix du paquet de cigarettes, passant de 12 euros dès l’année prochaine à 13 euros d’ici 2026. Cette mesure vise à dissuader les fumeurs en rendant le tabagisme plus onéreux. Le ministre a expliqué que cette hausse de prix est basée sur des analyses scientifiques et comportementales démontrant qu’un euro supplémentaire peut influencer les comportements individuels en matière de tabagisme.

Davantage d’espaces non-fumeurs

Malgré cette augmentation, les associations de lutte contre le tabac estiment que ces mesures restent très insuffisantes. Selon Loïc Josseran, pneumologue et président de l’Alliance contre le tabac, le gouvernement demeure sous l’influence de l’industrie du tabac et des buralistes, ce qui nuit à l’efficacité des politiques antitabac.

En plus de la hausse des prix, le plan du gouvernement inclut également l’extension des espaces non-fumeurs. Actuellement, il existe 7 200 zones en France où la cigarette est interdite, telles que les plages, les forêts et les abords des écoles. Le gouvernement prévoit d’augmenter leur nombre en collaboration avec les maires et les préfets.

Cette initiative vise à réduire l’exposition des non-fumeurs à la fumée secondaire et à créer un environnement plus sain pour tous. Cependant, il reste à voir si ces mesures seront suffisantes pour réduire la prévalence du tabagisme en France et encourager les fumeurs à cesser leur consommation de tabac.

En réaction à ces mesures prises par le gouvernement français, un phénomène inattendu mais prévisible a commencé à prendre de l’ampleur : l’achat transfrontalier de cigarettes. Les fumeurs français cherchent de plus en plus à contourner les hausses de prix en se rendant dans les pays frontaliers où le tabac est moins onéreux.

Achat de cigarettes aux frontières Belge, Italienne et Espagnole

En Belgique, en Italie et en Espagne, le prix des cigarettes est nettement inférieur à celui pratiqué en France. Par exemple, en 2023, le prix moyen d’un paquet de cigarettes en Belgique est d’environ 6,50 euros, en Italie il est de 5 euros, et en Espagne, il tourne autour de 4,85 euros. Cette différence de prix a conduit à une hausse significative du nombre de Français traversant les frontières pour acheter des cigarettes.

Des rapports indiquent que des excursions d’achat de cigarettes sont organisées, avec des personnes achetant en grande quantité pour revendre ensuite en France. Cela crée non seulement un manque à gagner pour le gouvernement français en termes de taxes, mais pose aussi un problème de santé publique, car cela annule l’effet dissuasif de la hausse des prix.

En réponse, les autorités françaises envisagent de renforcer les contrôles aux frontières et de limiter la quantité de cigarettes qu’une personne peut légalement ramener de l’étranger. Cependant, ce type de mesure pourrait se heurter à des obstacles réglementaires et logistiques, notamment au sein de l’espace Schengen où la libre circulation des biens et des personnes est un principe fondamental.