Demain gratuit : la consommation d’eau baisse

Philippe DONNART

Updated on:

Châteldon


La municipalité de Châteldon a pris une mesure visant à rendre les premiers mètres cubes d’eau gratuits pour ses habitants, considérés comme le minimum vital, avant de mettre en place un système de tarification progressive. Cette initiative a été mise en place entre 2005 et 2020 et a eu un impact significatif sur la consommation d’eau des résidents de la commune.

Problème de pénurie d’eau à Châteldon : quand le maire prend des mesures radicales

A Châteldon, petite commune du Puy-de-Dôme, la pénurie d’eau est devenue un problème de plus en plus préoccupant. Avec une population d’environ 800 habitants, le bourg se retrouve alimenté en eau via la nappe alluviale de l’Allier, qui bénéficie de la retenue du barrage de Naussac, mais qui a tendance à se tarir. De plus, une trentaine de hameaux environnants dépendent également de sources, qui ont connu des difficultés lors de la canicule de 2003.

Le maire, Tony Bernard, a pris des mesures radicales pour inciter les habitants à changer leur perception de l’eau. La municipalité a repensé sa tarification en instaurant des mesures incitatives pour une consommation plus responsable de l’eau. Elle a proposé un accès à l’eau gratuit pour les besoins vitaux, tels que boire et cuisiner. La grille tarifaire a été revue en fonction de la consommation, avec des tarifs progressifs pour dissuader les excès et encourager les économies.

Encourager des usages plus responsables

La tarification progressive a été mise en place pour inciter les habitants à revoir leur consommation d’eau. Elle a été présentée aux administrés, qui ont globalement bien accueilli cette initiative. La municipalité a constaté une baisse de la consommation moyenne par habitant de 15% dès la première année, preuve que la mesure a eu un impact significatif.

Pour de nombreux habitants, cette tarification progressive s’est avérée être une incitation à adopter des comportements plus responsables. Ils ont ainsi fait des efforts pour rester dans les tranches de consommation les plus avantageuses, preuve que la gradation des tarifs a eu un impact positif sur leur comportement vis-à-vis de l’eau.

Changements en 2020

En 2020, la commune de Châteldon a rejoint le Syndicat intercommunal eau et assainissement (SIEA) Rive droite de la Dore, ce qui a entraîné une modification de la politique tarifaire sur l’eau. La gratuité sur les premiers mètres cubes d’eau a été abandonnée, mais la tarification progressive est toujours en vigueur.

Une nouvelle grille tarifaire a été mise en place, avec des tarifs ajustés pour s’adapter à cette évolution. La municipalité et le syndicat continuent de promouvoir une consommation responsable de l’eau, incitant les habitants à faire des efforts pour économiser cette ressource vitale.

En somme, la situation de pénurie d’eau à Châteldon a conduit le maire et la municipalité à prendre des mesures radicales pour inciter les habitants à adopter des comportements plus responsables vis-à-vis de l’eau. Alors que la pénurie d’eau devient un enjeu de plus en plus crucial, de telles initiatives sont nécessaires pour garantir la disponibilité de cette ressource essentielle pour les générations futures.