Alerte : 33 millions de Français concernés par vol de données des principaux opérateurs du tiers payant

Découvrez les produits les plus contaminés par les pesticides!

Lorsque vous effectuez des achats de fruits et légumes...

Enquête de l’UE sur TikTok : Protection des mineurs en question

Il est essentiel pour l'enquête de déterminer dans quelle...

Alerte : Le grand cormoran en danger dans le Lot-et-Garonne

La Fédération de pêche 47 fait partie des quatre...

Brosses à dents tricolores : le succès Made in France dans l’Oise

"L'entreprise "La Brosserie Française" est spécialisée dans la production...

Île Bleue : l’école maternelle modèle d’économie d’énergie à Saint-Loubès

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes prennent conscience...

Maj le 14 février 2024


Selon la Cnil, une cyberattaque d’envergure a conduit au vol des données personnelles de 33 millions d’assurés. Les principaux opérateurs du tiers payant, en collaboration avec les mutuelles, ont été les cibles de cette attaque. Heureusement, les informations bancaires ne semblent pas avoir été compromise.

Un vol massif de données personnelles dans le domaine de la santé

Une cyberattaque de grande ampleur a récemment eu lieu, entraînant le vol de données personnelles sensibles provenant de plateformes de Viamedis et Almerys. Il s’agit essentiellement de numéros de sécurité sociale, d’état civil et d’informations sur les mutuelles, touchant ainsi plus de 33 millions d’assurés, selon la Cnil.

Les opérateurs du tiers payant ciblés par les pirates

Viamedis et Almerys, les principaux opérateurs du tiers payant qui travaillent en partenariat avec les mutuelles, ont été les cibles de cette cyberattaque. Ces plateformes sont utilisées par les professionnels de la santé pour vérifier l’éligibilité au tiers payant des patients, ce qui en fait des cibles de choix pour les pirates informatiques spécialisés dans le vol de données personnelles.

Des investigations de la part de la Cnil

Bien que les données bancaires n’aient pas été touchées par cette attaque, les autorités et les experts en cybersécurité recommandent une vigilance accrue. Il est conseillé de faire preuve de prudence lors de la consultation et de la réponse à des emails ou des SMS, afin de limiter les risques de phishing ou de tentatives de fraudes.

Par ailleurs, la Cnil a annoncé qu’elle allait mener des investigations approfondies afin de comprendre les failles qui ont pu être exploitées par les pirates pour mener à bien cette attaque de grande ampleur. Il est essentiel de comprendre les circonstances qui ont permis une telle faille de sécurité, afin de renforcer les mesures de protection des données personnelles à l’avenir.