Alerte : Pénuries alimentaires à craindre en Europe !

Philippe DONNART

Un groupe de 58 spécialistes a publié une recherche le 12 octobre dernier, mettant en garde contre un danger de manque de nourriture au Royaume-Uni dans les prochaines décennies et les conséquences potentielles que cela pourrait avoir, notamment des émeutes populaires.

Le Royaume-Uni fait face à une menace de pénuries alimentaires massives dans un avenir proche

Les supermarchés vides lors de la pandémie de Covid-19 auraient pu n’être qu’un aperçu de l’avenir. Selon une étude britannique publiée le 12 octobre, 58 experts s’inquiètent de possibles pénuries alimentaires massives au Royaume-Uni d’ici 50 ans, ce qui pourrait entraîner d’importants mouvements de contestation de la population. Les produits essentiels tels que le blé, le pain, les pâtes et les céréales seraient les plus touchés.

Ces experts, issus du milieu universitaire, de la politique, des organisations caritatives et des entreprises, ont été interrogés par des chercheurs de l’université Anglia Ruskin et de l’université de York. Selon eux, le système alimentaire britannique est particulièrement vulnérable car il est peu résilient face aux chocs extérieurs. Il repose sur une main-d’œuvre précaire et saisonnière, et une partie de ses denrées est importée.
Les événements catastrophiques ont causé en 30 ans 3 800 milliards de dollars de pertes en récoltes et productions animales, estime l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Un scénario catastrophe envisagé

Pour cette étude, les experts ont été interrogés sur un scénario catastrophe : des pénuries alimentaires si importantes qu’elles provoqueraient une révolte sociale de grande ampleur, avec des manifestations et des pillages violents, blessant plus de 30 000 personnes.

Cette projection effrayante est considérée comme « possible » par 40% des experts, qui estiment qu’elle est « plus probable qu’improbable » dans les dix prochaines années. De plus, 80% des experts la jugent « probable » voire « très probable » d’ici 50 ans.

Les spécialistes ont ensuite été interrogés sur les causes potentielles de telles pénuries : s’agit-il d’un manque de ressources en soi ou des difficultés d’approvisionnement et de distribution à la population ? Pour la grande majorité d’entre eux (80%), les denrées seront disponibles à court terme, mais leur distribution efficace pourra être remise en cause, notamment en cas de pénurie de carburant. À long terme, en revanche, 57% des experts remettent en question la disponibilité même des ressources, en raison du réchauffement climatique et de la baisse de rendement des récoltes.

La menace est déjà présente

Aujourd’hui, 80% des fruits, 50% des légumes, et 20% du bœuf et de la volaille consommés au Royaume-Uni sont importés. Toute perturbation de la chaîne d’approvisionnement peut donc mettre en péril la disponibilité de ces aliments, entraînant une hausse des prix et des mouvements de protestation.

Actuellement, au Royaume-Uni, mais aussi en France, le nombre de bénéficiaires des associations caritatives a explosé en raison de l’inflation, ce qui entraîne des difficultés pour nourrir tout le monde. Parallèlement, des événements météorologiques ou sociaux perturbant les approvisionnements ont déjà été observés, de la sécheresse aux conflits en Ukraine.

Ce type de scénarios ne relève pas de la fiction dans d’autres régions du monde. En 2007, des catastrophes climatiques en Australie, en Inde et aux États-Unis avaient entraîné une baisse de 8% de la production céréalière mondiale. Cela avait provoqué une flambée des prix des céréales et déclenché des émeutes de la faim dans plus de 30 pays.

Réduire les risques

Pour réduire ce risque au Royaume-Uni, les chercheurs recommandent de lutter contre l’insécurité alimentaire en garantissant aux personnes les moyens financiers et l’accès à une nourriture disponible. Il est également nécessaire de renforcer la résilience du système face aux chocs extérieurs, en préservant les sols et la biodiversité, en améliorant les conditions de travail le long de la chaîne de production et d’approvisionnement, et en privilégiant les pratiques agricoles durables.

Plus largement, les scientifiques estiment que ces efforts s’inscrivent dans la nécessité absolue de limiter le réchauffement climatique, principal responsable des futures pénuries alimentaires et des problèmes de distribution à travers le monde.

Les pénuries alimentaires pourraient menacer la sécurité alimentaire du Royaume-Uni

Une étude révèle que le Royaume-Uni est confronté à de possibles pénuries alimentaires massives dans les années à venir, ce qui pourrait provoquer des troubles sociaux majeurs. Les experts soutiennent que le système alimentaire britannique est vulnérable et peu résilient face aux chocs extérieurs. Les risques d’une telle pénurie alimentaire sont de plus