Ancienne église transformée en appartements

Philippe DONNART


De nos jours, un défi de taille se pose quant à la conservation des églises présentes dans nos campagnes. Présentes en quasi-totalité dans chaque commune, leur entretien représente une lourde dépense pour les municipalités, qui ne disposent pas toujours des moyens nécessaires pour y faire face. Cependant, il est intéressant de constater que certaines églises connaissent des destinées pour le moins surprenantes.

Hélène Maraudan, une femme retraitée, vit dans un logement assez particulier depuis quelques mois. Il s’agit d’un appartement de deux pièces confortable avec une terrasse, mais il a une particularité : il s’agit d’une ancienne église convertie en logements sociaux. Hélène Maraudan, qui réside à Bethoncourt dans le Doubs depuis 15 ans, n’aurait jamais pensé vivre un jour dans un tel endroit inattendu.

Lorsqu’elle a emménagé, Hélène Maraudan avait quelques appréhensions. Elle se rappelle : « C’est particulier quand même. Je me rappelle, les premières nuits, j’écoutais tous les bruits ». Sa voisine partage également cette sensation étrange de vivre dans un lieu pas tout à fait conventionnel.

L’église de Sainte-Thérèse de Bethoncourt, construite en 1953, a malheureusement connu un déclin démographique dans la commune, ce qui a entraîné la perte de ses fidèles. En conséquence, l’église a été désacralisée en 2018 avec l’accord du diocèse. Elle a ensuite été rachetée par un bailleur social pour un peu plus de 120 000 euros.

Ainsi, cet édifice religieux a été transformé en logements sociaux afin de répondre aux besoins de la population locale. Hélène Maraudan fait partie des locataires qui ont la chance de bénéficier de cet aménagement original. Vivre dans une ancienne église apporte une ambiance unique et un certain charme à son quotidien.

Cette reconversion d’églises en logements sociaux est devenue une tendance dans certaines régions en raison du manque de logements disponibles et du besoin de réutiliser les bâtiments existants. Cela permet également de préserver le patrimoine architectural tout en répondant aux besoins de logement de la population.

Hélène Maraudan se sent chanceuse de vivre cette expérience unique et atypique. Elle découvre chaque jour de nouveaux aspects de ce logement pas comme les autres. Malgré les appréhensions initiales, elle s’est rapidement adaptée à cette nouvelle vie et apprécie la commodité et le confort de son deux pièces avec terrasse dans cet édifice reconverti.

En somme, Hélène Maraudan représente un exemple de locataire qui a su s’adapter et apprécier la transformation d’une ancienne église en logements sociaux. Cette reconversion permet non seulement de répondre aux besoins de logement de la population, mais aussi de donner une seconde vie à ces édifices religieux qui auraient autrement été abandonnés.