Au secours de la planète: la nouvelle génération agit maintenant !

Philippe DONNART


Dans quelques jours s’ouvrira la COP 28 aux Émirats arabes unis, un événement majeur dédié à l’environnement. En anticipation de cet événement, notre magazine environnemental, « Ici on agit ! », a donné la parole à une vingtaine d’étudiants provenant de 14 écoles de journalisme. Ensemble, ils ont étudié les défis majeurs auxquels notre planète est confrontée. Nous sommes heureux de vous annoncer que l’intégralité de notre supplément sur l’environnement sera publié ce mercredi 22 novembre. Restez à l’affût pour découvrir les réflexions et les analyses de ces jeunes journalistes passionnés par les enjeux environnementaux.

Des étudiants journalistes s’engagent pour la transition climatique

A l’aube de la COP 28, qui se tiendra à Dubaï à partir du 30 novembre, le magazine « Ici on agit » a décidé de collaborer avec une vingtaine d’étudiants en journalisme issus de 14 écoles françaises. Cette démarche vise à sensibiliser les jeunes journalistes à la question de la transition climatique, qui sera au coeur de leurs préoccupations tout au long de leur carrière.

Un journalisme de solution rigoureux

La jeunesse d’aujourd’hui est la première génération à subir directement les effets du dérèglement climatique à l’échelle de sa vie. La question climatique sera donc inévitablement au coeur de leur activité journalistique, quelle que soit la spécialisation qu’ils choisiront. C’est dans cette optique que le magazine « Ici on agit » met en avant un journalisme de solution rigoureux, visant à expliquer l’ampleur des phénomènes climatiques, donner la parole aux scientifiques, et présenter des exemples d’actions correctives mises en place sur le territoire.

Dans les trois dernières années, le magazine a déjà mis en lumière des centaines d’initiatives portées par des particuliers, des associations, des entreprises et des collectivités, tout en adoptant un ton réaliste et objectif. Diffusé à plus de 800 000 exemplaires par les neuf quotidiens du groupe Ebra, ce mensuel est ainsi devenu la première publication dédiée à la transition climatique. Et « Ici on agit » compte bien aller encore plus loin.

Un avenir prometteur

L’édition de fin d’année du magazine « Ici on agit » comprendra son propre compte TikTok, en vue de toucher un public plus jeune en quête d’une information de qualité. Par ailleurs, des conférences et des ateliers seront proposés en 2024 au grand public, afin de partager l’expertise des scientifiques et des spécialistes qui soutiennent la démarche journalistique du magazine.

Cette collaboration avec les étudiants journalistes témoigne de l’importance de l’implication des médias dans la sensibilisation du public à la question climatique. En s’engageant pour le sujet le plus important de tous les temps, ces jeunes journalistes montrent l’importance du travail de la presse dans la lutte pour la transition climatique. L’avenir de la presse est entre de bonnes mains grâce à leur engagement et leur détermination.

Transition climatique : Quels sont les enjeux pour la presse ?

Alors que les défis liés à la transition climatique sont plus présents que jamais, quel rôle la presse peut-elle jouer dans la sensibilisation du public ? La question de la crise climatique est devenue un enjeu majeur pour la société et les médias ont un rôle crucial à jouer dans la diffusion d’une information de qualité sur ce sujet. Ils doivent non seulement informer le public sur les enjeux climatiques, mais aussi encourager et mettre en lumière les initiatives et actions mises en place par les individus, les associations, les entreprises et les gouvernements pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans cet esprit, l’engagement du magazine « Ici on agit » avec les étudiants journalistes des 14 écoles de journalisme françaises est une initiative louable qui illustre l’importance de former les futurs journalistes à la question climatique. Grâce à cette collaboration, ces jeunes journalistes seront mieux outillés pour aborder la question climatique dans le cadre de leur pratique journalistique future.

Cette démarche met en lumière la nécessité pour les médias de s’engager de manière constructive et rigoureuse dans la diffusion d’une information sur la transition climatique. L’initiative du magazine « Ici on agit » de développer un compte TikTok pour toucher un public plus jeune est un exemple concret de la façon dont les médias peuvent s’adapter aux nouveaux modes de consommation de l’information.

En fin de compte, cette collaboration entre le magazine « Ici on agit » et les étudiants journalistes est un signal fort de l’engagement des médias dans la sensibilisation et la mobilisation du public sur la question climatique. Il est essentiel que les médias continuent à jouer un rôle actif dans la couverture de cet enjeu majeur, afin d’informer, éduquer et mobiliser le public à l’échelle mondiale.