Emplois disponibles : Rejoignez l’industrie pharmaceutique dès maintenant !

Philippe DONNART

Updated on:


L’année 2022 a été marquée par une forte accélération des embauches dans le secteur pharmaceutique, atteignant un niveau sans précédent depuis les années 2000.

Boom des emplois dans l’industrie pharmaceutique en France

La dernière année a vu la création de près de 3 000 emplois supplémentaires dans l’industrie pharmaceutique, tant en CDD qu’en CDI. Cela marque la quatrième année consécutive de croissance des recrutements, dépassant ainsi les niveaux observés dans le reste de l’industrie française. Les données récentes publiées par le LEEM, le syndicat français de la filière du médicament, révèlent que ces embauches sont principalement axées sur des emplois qualifiés nécessitant un niveau d’études supérieur à Bac +2.

Prise de conscience lors de la pandémie

Cette augmentation des effectifs concerne des entreprises de toutes tailles, allant des PME aux grands laboratoires. Actuellement, le secteur pharmaceutique représente un peu plus de 3% de l’emploi industriel en France, avec 106 000 salariés. En outre, près de 7 entreprises sur 10 ont observé une hausse de leurs effectifs, ou du moins une stabilité, au cours de l’année dernière.

Il est clair que la crise du Covid-19 a été un catalyseur majeur de cette tendance, ainsi que la volonté de réindustrialiser les territoires français et de renforcer l’outil de production. Les premières semaines de la pandémie ont mis en évidence les pénuries de médicaments et ont clairement démontré l’étendue du problème au sein de l’industrie pharmaceutique française. Cette situation a entraîné une prise de conscience collective qui a in fine conduit à ces embauches massives.

Réindustrialisation

En novembre, un investissement de deux milliards d’euros a été annoncé pour renforcer la production de l’usine danoise de Novo Nordisk à Chartres, en Eure-et-Loir. Dans le même temps, le sous-traitant Unither est en train de construire une nouvelle chaîne de fabrication de vaccins à Amiens, dans les Hauts-de-France. De plus, Sanofi prévoit de lancer une nouvelle ligne automatisée de vaccins à Neuville-sur-Saône, en Auvergne-Rhône-Alpes, dans deux ans. Et ce ne sont là que quelques exemples des nombreux projets en cours dans le secteur.

Aujourd’hui, la France compte 270 sites de production de médicaments, et bien que le secteur recrute activement, il reste confronté à d’importants défis en termes de compétences. Ces problématiques concernent particulièrement les nouveaux métiers dans le domaine numérique pour gérer les données, de plus en plus nombreuses, puissantes et indispensables au développement continu de l’industrie pharmaceutique.