Esplanade Charles-de-Gaulle : le joyau caché de Mériadeck à Bordeaux

Philippe DONNART


Jacques Sgard, un urbaniste paysagiste de 94 ans, a conçu l’esplanade Charles-de-Gaulle à Bordeaux, qui est maintenant prévue pour être rénovée par la municipalité. Malgré cela, son nom n’est pas resté gravé dans les mémoires de la ville. Le 29 juillet 1976, les lecteurs du journal « Sud Ouest » ont pu découvrir son projet, qui s’inspirait de la forêt landaise.

Dans quelques mois, le vaste terrain vague de 4 hectares situé au cœur du quartier de Mériadeck à Bordeaux se transformera en un espace vert, une véritable oasis de détente dans un quartier connu pour ses architectures en béton. Sous les ombrages, un mail piétonnier sera aménagé, offrant aux promeneurs un endroit agréable pour se balader. Des bassins d’eau seront également créés, apportant une touche de fraîcheur et de beauté à l’espace. Des «salons de verdure» seront aménagés, offrant des espaces de repos et de détente. Ce projet de restructuration fait partie du plan global de réaménagement de Mériadeck et vise à offrir aux habitants un véritable havre de paix au milieu de la ville.

Selon les urbanistes en charge du projet, 700 arbres seront plantés à la fin de l’automne, principalement des tilleuls, des pins parasols, des marronniers et des platanes. En plus de cela, environ 6000 arbustes de différentes variétés seront ajoutés ultérieurement. Ce futur parc promet d’être un véritable paradis de verdure, et les habitants sont impatients de pouvoir en profiter.

Actuellement, les travaux de terrassement et de viabilisation du terrain sont en cours, préparant le terrain pour les aménagements à venir. Deux bassins ont déjà été creusés, l’un en face de la nouvelle préfecture et l’autre à l’est du siège de la Communauté urbaine. Ces bassins seront environ à 0,80 mètre de profondeur et seront agrémentés de petits jets d’eau et d’un éclairage par le fond. Des bancs seront également installés autour des bassins pour permettre aux visiteurs de s’asseoir et de les contempler.

Au sud du bassin rectangulaire, des «salons de verdure» seront aménagés. Il s’agira de petites places isolées les unes des autres, en forme de rotonde, agrémentées de bosquets et d’arbustes. Des bancs en bois brut de couleur marron foncé seront également installés. Ce seront des espaces idéaux pour se reposer et profiter de la nature environnante.

Dans le prolongement de l’escalier de l’hôtel de ville, un vaste mail piétonnier sera aménagé pour la promenade. Il sera bordé de rangées de pins parasols, de platanes et de tilleuls, assurant une transition harmonieuse avec le jardin de la mairie de l’autre côté du cours d’Albret.

L’éclairage sera également un aspect important du projet. Des luminaires appropriés mettront en valeur les arbres et les espaces verts, créant une ambiance agréable, surtout la nuit.

Le paysagiste et urbaniste à l’origine de l’esplanade Charles-de-Gaulle, Jacques Sgard, a choisi d’utiliser de l’enrobé clair, de la brique et des pavés pour la composition du sol. Les pavés utilisés proviennent de la rue Sainte-Catherine, offrant ainsi une nouvelle vie à ces matériaux.

Malgré les inquiétudes des écologistes à l’époque de la conception du projet, le président Chaban-Delmas et la Société Bordelaise de Rénovation Urbaine ont confirmé que le parc occuperait une superficie de 34 350 mètres carrés. Les espaces de haute futaie sont peut-être plus restreints que prévu, mais cela reste à confirmer lors d’un nouvel échange de correspondances avec la Communauté et la Société Bordelaise de Rénovation Urbaine.

L’esplanade Charles-de-Gaulle dans le quartier de Mériadeck sera donc un véritable havre de verdure, offrant aux habitants de Bordeaux un espace de promenade et de détente au cœur de la ville. Les travaux avancent rapidement et l’ouverture de l’espace est prévue dans quelques mois. Les habitants attendent avec impatience de pouvoir profiter de ce nouvel espace vert et de la beauté qu’il apportera à leur quartier.