Facebook et Instagram : bientôt payants pour une expérience sans publicité !

Philippe DONNART


Au vu des nouvelles lois européennes visant à protéger les données personnelles, Meta, la société propriétaire de Facebook et Instagram, a récemment déclaré que les utilisateurs devront bientôt souscrire à un abonnement payant s’ils souhaitent profiter des réseaux sociaux sans publicité. En effet, ces nouvelles obligations légales ont un impact considérable sur le modèle économique de ces plateformes. En conséquence, Meta a pris la décision de proposer cette option de souscription afin de continuer à respecter la législation tout en offrant aux utilisateurs une expérience sans publicité sur ses réseaux sociaux. Cette mesure vise à concilier les intérêts des utilisateurs soucieux de la protection de leurs données personnelles et les intérêts économiques de Meta. Par conséquent, il appartiendra aux utilisateurs de décider s’ils souhaitent continuer à utiliser les réseaux sociaux gratuitement avec des publicités ciblées ou s’ils préfèrent opter pour l’abonnement payant et bénéficier ainsi d’une expérience sans publicité.

Facebook et Instagram bientôt payants : Meta réfléchit à un abonnement pour ses réseaux sociaux

Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, vient d’annoncer que, pour bénéficier de Facebook sans publicité, il faudra bientôt compter 10 euros par mois. De plus, il faudra débourser jusqu’à 20 euros pour profiter du même service sur Instagram et sur son téléphone. Cette décision de la part de Meta survient alors que l’Union européenne intensifie sa lutte contre la collecte de données personnelles. Ces mesures visent à protéger les utilisateurs des réseaux sociaux, mais elles mettent également à mal le modèle économique de Facebook, qui repose principalement sur les publicités personnalisées.

Meta Verified, un abonnement payant déjà disponible

En février dernier, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, avait déjà annoncé le lancement de Meta Verified, un abonnement payant qui permet aux utilisateurs de valoriser et d’authentifier leur compte sur les plateformes. Cette nouvelle version payante de Facebook vise à compenser les pertes de revenus causées par la collecte de données personnelles grâce à la publicité ciblée. Meta a jusqu’au 6 mars prochain pour se conformer aux nouvelles obligations européennes.

Cependant, cette décision d’introduire des abonnements payants pour Facebook et Instagram soulève des inquiétudes chez certains utilisateurs qui craignent que cela ne crée une barrière à l’entrée pour certaines personnes qui ne peuvent se permettre de payer pour utiliser ces réseaux sociaux. D’autre part, certains militants de la vie privée se réjouissent de cette initiative, considérant qu’elle est un moyen de protéger les utilisateurs contre la collecte excessive de leurs données personnelles.

facebook-instagram-payants

Il est important de noter que Meta n’est pas la première entreprise à proposer des abonnements payants pour se débarrasser des publicités. Des plateformes comme YouTube, Spotify et Twitter offrent déjà des formules d’abonnement payantes pour permettre aux utilisateurs de profiter d’une expérience sans publicité. Cependant, ces abonnements peuvent être considérés comme un moyen pour ces entreprises de diversifier leurs sources de revenus, plutôt que de compenser les pertes dues à la réglementation sur la confidentialité des données.

Il reste à voir comment les utilisateurs réagiront à cette nouvelle offre d’abonnement payant de la part de Meta. Certains pourraient être prêts à payer pour se débarrasser des publicités, tandis que d’autres pourraient chercher des alternatives gratuites pour continuer à utiliser Facebook et Instagram sans rien débourser. Dans tous les cas, cette décision de Meta marque un tournant dans le modèle économique des réseaux sociaux, qui devront s’adapter aux préoccupations croissantes en matière de confidentialité des données.