La Rochelle : le projet urbain de l’ex-direction d’Enedis aboutit en trois ans

Philippe DONNART


Ce jeudi, lors d’une présentation tenue à la salle de l’Oratoire, l’ancienne direction d’Enedis a dévoilé son projet qui vise à réduire le nombre d’abattage de tilleuls, à augmenter les espaces végétalisés et à favoriser la mixité des logements.

Le projet urbain Marcel Paul résiste malgré la pandémie

Le Covid-19 n’aura pas eu raison du projet urbain Marcel Paul, qui prévoit la construction de logements ainsi que l’aménagement d’espaces dédiés à la nature sur l’ancien site de la direction d’Enedis et Engie, dans le quartier Porte Dauphine. Malgré les difficultés rencontrées en raison de la pandémie et des ajustements apportés au projet au fil des ans, cela n’aura pas empêché trois années d’études et de rencontres avec les riverains pour parvenir à la présentation finale du projet.

Une évolution nécessaire

Dans un premier temps, le promoteur prévoyait la construction de 280 logements et d’une résidence senior. Cependant, en mai 2022, la mairie a refusé la construction de la résidence senior, arguant que la région disposait déjà d’un nombre suffisant de résidences de ce type. Cela a entraîné des ajustements au projet initial.

Engagement en faveur de l’environnement

Le projet prévoit la conservation de 25 des 46 tilleuls du site, ainsi que la plantation de 77 arbres sur une parcelle d’1,1 hectare. De plus, un square ouvert au public au nord-ouest du terrain composé de 15 tilleuls va être aménagé, tout comme deux mini-forêts, des pelouses arborées et des jardins partagés. L’objectif est d’augmenter la végétalisation de la zone, avec 52 % d’espace végétalisé et 30 % en pleine terre pour l’infiltration des eaux de pluie.

Une mixité sociale et des aménagements étudiés

Outre le volet résidentiel, le projet prévoit également des infrastructures destinées aux étudiants, ainsi que des logements sociaux, abordables, libres, et des espaces dédiés aux vélos. Les commerces auront également une place de choix dans cet ensemble urbain, favorisant ainsi la mixité sociale et l’articulation entre espaces publics et privés.

Un projet salué par les autorités

Les représentants de Vinci, ainsi que les élus locaux, se félicitent de l’évolution du projet, soulignant le chemin parcouru depuis le passé industriel du site. Cet aménagement répond aux attentes des habitants de La Rochelle et s’inscrit dans une démarche de renouvellement urbain respectueux de l’environnement et des besoins de la population.