La SNSM se prépare déjà pour l’été 2024 : surveillez les plages du Pays royannais !

Enquête de l’UE sur TikTok : Protection des mineurs en question

Il est essentiel pour l'enquête de déterminer dans quelle...

Alerte : Le grand cormoran en danger dans le Lot-et-Garonne

La Fédération de pêche 47 fait partie des quatre...

Brosses à dents tricolores : le succès Made in France dans l’Oise

"L'entreprise "La Brosserie Française" est spécialisée dans la production...

Île Bleue : l’école maternelle modèle d’économie d’énergie à Saint-Loubès

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes prennent conscience...

Attal donne quelques gages dans la colère des agriculteurs

Gabriel Attal, Premier ministre, a cherché à répondre aux...

Maj le 3 décembre 2023


La présence de la Société nationale de sauvetage en mer est à nouveau effective sur le littoral du Pays royannais. Pour ce faire, la SNSM va pouvoir compter sur le soutien de 162 sauveteurs, qui seront directement employés par la Communauté d’agglomération Royan Atlantique. Cette collaboration permettra de créer des conditions attrayantes pour attirer de nouveaux sauveteurs.

La Communauté d’agglomération de Royan Atlantique (Cara) et la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) sont déjà tournés vers la saison estivale prochaine. Cette année, la collectivité s’est conformée à son obligation de soumettre la prestation de surveillance des plages à un appel d’offres et la SNSM a été retenue comme candidate unique. Elle devra donc entamer dès à présent le processus de recrutement et de formation pour déployer des sauveteurs sur les 22 plages surveillées du littoral du Pays royannais. Ce retour de la SNSM aux côtés de la Cara n’est pas révolutionnaire, puisqu’elle avait déjà assuré cette mission jusqu’en 2010. L’ancien prestataire, le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), n’ayant pas manifesté son intérêt, la SNSM a remporté l’appel à candidature lancé par la Cara. Cela ne devrait pas modifier fondamentalement les modalités d’organisation du service de surveillance des plages, qui continuera à bénéficier des mêmes moyens mis à disposition par la collectivité, à savoir des postes de secours, du matériel et des moyens logistiques et nautiques.

En ce qui concerne le personnel, la SNSM prévoit d’avoir recours à 162 sauveteurs, contre 135 déployés par le SDIS, mais cette différence s’explique par le statut des sauveteurs. Alors que les sapeurs-pompiers employaient des vacataires, la Cara s’engage à employer directement les sauveteurs, leur assurant une rémunération qui leur permettra de cotiser pour la retraite et de bénéficier de meilleures conditions de travail. La SNSM se réjouit de redéployer des sauveteurs du cru, formés dans leurs centres de formation de La Rochelle et de Rochefort, et assure que le retour en agglomération royannaise permettra à des jeunes de trouver plus facilement un poste à proximité de chez eux. Malgré un surcoût estimé à 500 000 euros pour la Cara, cette dernière estime que le prix en vaut la chandelle, souhaitant offrir de meilleures conditions et un recrutement simplifié à ses futurs sauveteurs.

Les candidats qui souhaitent travailler sur les plages du Pays royannais sont donc encouragés à se manifester auprès du Centre de Formation et d’Intervention de la SNSM de Rochefort, en justifiant d’une série de diplômes et compétences nécessaires pour prétendre à un poste de sauveteur. Les candidats retenus recevront dans les prochains mois des formations complémentaires. Des tests de sélection sont prévus pour recruter les futurs sauveteurs sur les plages.

La Cara et la SNSM préparent d’ores et déjà la saison estivale à venir pour assurer une surveillance des plages de qualité et la sécurité des baigneurs.

La SNSM et la Cara se mobilisent d’ores et déjà pour la surveillance des plages du Pays royannais

La Communauté d’agglomération de Royan Atlantique (Cara) a récemment lancé un appel d’offres pour trouver un prestataire chargé de la surveillance des plages du littoral du Pays royannais. La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a été la seule candidate et donc retenue pour assurer ce service. Pour les deux entités, l’objectif est désormais de recruter et de former de nouveaux sauveteurs en prévision de la prochaine saison estivale.

En substituant la SNSM au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), la Cara assure que cela ne modifiera pas fondamentalement l’organisation du service. L’entité continuera à mettre à disposition des moyens techniques et humains nécessaires pour la surveillance des plages, offrant des avantages aux sauveteurs, tout en assurant la sécurité des baigneurs.

Dans cette optique, la SNSM est déjà à la recherche de candidats pour pourvoir les postes de sauveteurs sur les plages du Pays royannais. Ils devront posséder des diplômes spécifiques et prouver leurs compétences dans le sauvetage en mer. Des tests de sélection sont prévus pour le recrutement des futurs sauveteurs sur les plages.