Sauveur tilleuls site Enedis à La Rochelle : mobilisation !

Philippe DONNART


Un groupe de personnes habitants du quartier a récemment débuté une pétition s’opposant fermement à la décision d’abattre 47 tilleuls qui se trouvent sur l’emplacement où un nouveau complexe immobilier est prévu pour être construit. En réponse à ces inquiétudes, la municipalité a assuré que seule une partie des arbres serait finalement conservée.

Les tilleuls menacés par un projet immobilier à La Rochelle

Les tilleuls de l’ancien site de la direction Enedis, situé entre le lycée Fénelon et le commissariat, pourraient disparaître suite au dépôt de permis de construire de Vinci Immobilier pour un important programme immobilier rue Marcel-Paul. Les 47 tilleuls situés sur le parking devant l’établissement seraient ainsi abattus, ce qui inquiète certains riverains. Face à cette menace, un collectif de riverains a lancé une pétition sur change.org pour s’opposer à cet abattage. En à peine trois semaines, la pétition a déjà récolté plus de 1600 signatures.

Le collectif Tilleuls La Rochelle, qui rassemble des riverains du site, affirme ne pas être contre le projet de réhabilitation du site Enedis, mais souhaite simplement protéger les tilleuls. Ces arbres, âgés d’au moins trente ans et en bonne santé, jouent un rôle essentiel dans la régulation de la température, la qualité de l’air et apportent de l’ombre et de la fraîcheur. Les détruire serait une erreur urbaine et nuirait à la qualité de vie des habitants, affirme le collectif.

Un projet immobilier repensé

Initialement, le projet prévoyait la construction d’une résidence senior. Cependant, la municipalité a estimé que cela n’était pas adapté au secteur ni aux besoins du territoire. Un nouveau projet a donc été élaboré en concertation avec les riverains, le promoteur et la Ville. Ce nouveau programme comprendra plus d’une centaine de logements, à la fois privés et sociaux, ainsi qu’une résidence sociale étudiante dans l’ancien bâtiment Enedis.

Concernant les espaces verts, le règlement impose de préserver une partie de l’existant. La Ville a décidé d’aller encore plus loin en conservant une partie des arbres du parking actuel. De nouveaux espaces végétalisés seront également créés, notamment un jardin potager, un jardin à l’anglaise et une zone végétalisée sous forme de jungle urbaine.

Un îlot de verdure ouvert à tous

En plus de ces aménagements paysagers, un espace vert sera également aménagé sur la partie droite du terrain. Il prendra la forme d’un square ouvert au public, offrant une halte de fraîcheur et de repos entre le quartier Renaissance et le centre-ville.

Malgré ces aménagements, la porte-parole du collectif reste préoccupée par la disparition des tilleuls. Elle estime qu’il est incohérent de les remplacer par de jeunes chênes qui mettront des années à absorber le CO2. Selon elle, il est nécessaire de préserver ces vieux arbres qui sont beaucoup plus efficaces.

Il reste désormais à voir comment évoluera cette situation entre les défenseurs des tilleuls et le promoteur immobilier. Affaire à suivre.

Sauveur-tilleuls-site-Enedis-La-Rochelle-mobilisation

Le patrimoine végétal en danger à La Rochelle

La ville de La Rochelle est confrontée à un dilemme : conserver son patrimoine végétal ou faire place à de nouveaux projets immobiliers. C’est le cas des tilleuls de l’ancien site de la direction Enedis, qui se retrouvent au cœur d’une controverse entre les riverains et le promoteur Vinci Immobilier.

Les 47 tilleuls, qui ornent actuellement le parking devant l’établissement, pourraient être abattus pour faire place à un programme immobilier d’envergure Rue Marcel-Paul. Cette perspective inquiète certains habitants du quartier, qui voient dans cette décision un véritable « arrêt de mort » pour ces arbres majestueux.

Face à cette menace, un collectif de riverains a lancé une pétition pour s’opposer à l’abattage des tilleuls. Cette pétition a déjà reçu plus de 1600 signatures en seulement trois semaines, témoignant ainsi de l’attachement de nombreux habitants à ces arbres emblématiques.

Le collectif, baptisé « Tilleuls La Rochelle », affirme ne pas être contre le projet de réhabilitation du site Enedis en lui-même, mais souhaite simplement protéger le patrimoine végétal présent sur place. Selon la porte-parole du collectif, ces tilleuls, âgés d’au moins trente ans et en bonne santé, jouent un rôle essentiel dans la régulation de la température, la qualité de l’air et offrent de l’ombre et de la fraîcheur aux riverains.

La municipalité, quant à elle, affirme avoir repensé le projet immobilier en concertation avec les riverains et le promoteur. Le nouveau programme prévoit plus de 100 logements, alliant logements privés et sociaux, ainsi qu’une résidence sociale étudiante. Toutefois, la préservation des espaces verts reste une priorité pour la Ville.

Ainsi, une partie des arbres du parking actuel sera conservée et de nouveaux espaces végétalisés seront créés. Un jardin potager, un jardin à l’anglaise et une zone végétalisée façon jungle urbaine verront le jour dans ce nouvel aménagement.

Malgré ces mesures, la porte-parole du collectif reste sceptique quant à la disparition des tilleuls. Selon elle, les jeunes arbres qui prendront leur place mettront des années à absorber autant de CO2 que les tilleuls actuels, privant ainsi la ville des bienfaits environnementaux de ces vieux arbres.

La décision finale reviendra aux autorités compétentes, qui devront trancher entre le développement urbain et la préservation du patrimoine végétal. L’avenir des tilleuls de La Rochelle reste encore incertain, mais leur sort suscite déjà de vives réactions au sein de la population. Affaire à suivre…